04 février 2013

Actualités de la ligne H, Ponctualité de la ligne H

L’axe Paris Nord-Pontoise et Paris Nord-Valmondois de la ligne H : Des problèmes d’alimentation électriques causent de nombreux retards

Bonjour à toutes et à tous,

Ce matin, l’axe Paris Nord-Pontoise et Paris Nord-Valmondois ont subi de nombreux retards et suppressions de trains suite à un problème d’alimentation qui a duré environ 10 minutes. Simultanément, la ligne C a été victime du même incident entre les gares de St Ouen RERC et Ermont Eaubonne. En conséquence, les trains ont été arrêtés en pleine voie et à proximité de certains passages à niveau durant un certain temps.

Lorsque cet incident électrique a été résorbé, vous avez certainement  pu constater que la reprise des circulations des trains fut très difficile notamment pour les trains situés à proximité des passages à niveau.

Pourquoi la reprise des circulations fut-elle difficile ?

  1. Lorsque la fermeture d’un passage à niveau dure trop longtemps le conducteur doit avoir « un ordre de sécurité » pour le franchir afin d’éviter tout accident. Cette mesure de sécurité est obligatoire même si elle prend du temps.
  2. La présence de nombreux trains arrêtés en pleine voie n’a pas favoriser une reprise rapide des circulations et à nécessiter du temps la fluidifier.

A noter :

Cet incident a engendré des retards de trains d’environ 30 minutes et a compliqué fortement vos déplacements sur cet axe. De plus, nous avons eu des dysfonctionnements de sono en gare de Montigny Beauchamp et nos équipes ont donc été dans l’impossibilité de réaliser des annonces.

Je tenais à vous préciser en toute transparence les raisons pour laquelle vos déplacements ont été difficiles ce matin sur une partie de la ligne H.

Bonne journée

Partager sur :

10 commentaires pour “L’axe Paris Nord-Pontoise et Paris Nord-Valmondois de la ligne H : Des problèmes d’alimentation électriques causent de nombreux retards”

  1. Baro dit :

    Il faudrait peut-être préciser que l’axe Paris-Valmondois a été fortement impacté par cet incident. Je ne vois ça marqué nulle part, dans cet article…

  2. SHEPHERD dit :

    Baro : honnêtement : qu’est ce que vous ne comprenez pas dans : « ONT SUBI DE NOMBREUX RETARDS ET SUPPRESSIONS DE TRAINS » ?
    Certes, il n’est pas indiqué que SEUL l’axe Valmondois a souffert de ces conditions, mais à part ça cela veut quand même bien dire que 2 axes ont été « fortement impactés ».
    Point de vue mauvaise foi, vous êtes en grande forme aujourd’hui !
    Cela mis à part, je vous l’avais bien dit que le message qui serait diffusé ne contenterait personne !
    Ce qui serait intéressant de savoir : c’est : pourquoi tous ces problèmes électriques ? Il ne fait pas trop froid, ni trop chaud en ce moment. Me trompe-je ?
    M. Bellechasse, vous faites allusion aux problèmes de sono en gare de Montigny. Très bien. Rien par contre, rien sur les annonces inaudibles en gare de Franconville (mon post de ce jour et d’il y a très longtemps)

    • baro dit :

      « Certes, il n’est pas indiqué que SEUL l’axe Valmondois a souffert de ces conditions »

      Là, ça a été corrigé, mais tout à l’heure le post ne faisait mention que des perturbations sur l’axe Paris-Pontoise, alors que les deux axes ont été impactés (Seul l’axe Montsoult n’était pas concerné).

      Simplement, je ne puis pas accepter que la SNCF passe sous silence les perturbations qui affectent l’axe Paris-Valmondois, comme elle le fait déjà avec les annonces sonores à Paris Nord (Pour mémoire, 90% des annonces qui sont diffusées à Paris Nord ne concernent pas l’axe Paris-Valmondois, alors que c’est celui qui connaît le plus de problèmes).

  3. SHEPHERD dit :

    M. BELLECHASSE : sans vouloir jouer les « calimero » (mais quand même un peu !) pourquoi ne répondez vous jamais aux questions que je vous adresse nommément ?
    A savoir : quelles sont les raisons des problèmes d’alimentation électrique ? le problème des trains courts que j’avais repris d’un autre intervenant ; le niveau des annonces sonores en gare de Franconville.
    Tiens pendant qu’on y est : après la suppression du train de 8h25 hier, aujourd’hui c’était un train court ! Grande semaine en perspective :(
    Pouvez vous répondre sur la raison de TOUS ces trains courts si fréquents et non pas simplement sur un train court en particulier ? Quelqu’un avait dit sur ce blog que l’on en viendrait à regretter les trains gris. Ce qui paraissait difficilement possible. Mais, à ce rythme, qui sait s’il ne s’agissait pas d’une prédiction fiable ? ? ;)

    • Frédéric Bellechasse dit :

      Bonjour Shepherd,
      Je vais faire un billet sur faire le point avec la production cette après midi et je ferai un billet sur le sujet des trains courts et également sur les raisons des problèmes d’alimentation électrique. Et je vous promets que je ne vous évite pas.

      • Nicolas F. dit :

        M Bellechasse, il m’a semblé vous voir ce matin dans le tunnel de la gare de Domont en compagnie de M Pépy, mes yeux m’ont ils joué des tours ?

        • Frédéric Bellechasse dit :

          Bonjour Nicolas,
          En effet, nous avons eu la visite de M.PEPY et de Mme SIBERT en gare de DOMONT dans le cadre de notre rencontre client « Les mardis de la ligne H » sur le thème de la Tranquillité. C’était une belle surprise. J’ai pu voir que les clients et les équipes présentes ont pu échanger très naturellement avec eux. Je ferai prochainement un retour sur cette rencontre.
          Bonne journée

  4. AndreJ dit :

    Bonjour.

    Avant tout, quelques avertissements :
    – ca va être long, car, comme Perceval et Caradock, j’en ai gros. Je dis cela pour les lecteurs qui ont un train à prendre et qui espèrent encore qu’il passe.
    – je risque par moment de me laisser aller à ce qui pourrait être qualifié de grossièreté, de méchanceté, peut-être même par certains d’insultes, mais ce n’est que la conséquence inévitable du « j’en ai gros » (et puis, je sais que mes compagnons de galère me comprendront, me pardonneront, me trouveront trop bon).

    Maintenant, je me présente : je suis une merde, un sous-homme, du bétail enfin, en un mot : je suis un utilisateur de la ligne Creil-Pontoise.
    Enfin, pondérons : je ne suis pas toujours une merde. En effet, quand je dois payer mon abonnement, présenter poliment mon titre de transport aux contrôleurs, je redeviens un homme normal, avec ses devoirs. Par contre, pour les droits, faut pas pousser.

    Ensuite, pour me faire un peu comprendre des heureux lecteurs qui ne connaitraient pas la ligne Creil-Pontoise, je vais vous la présenter succinctement :
    – c’est une ligne qui va de Creil (département 60, donc hors de l’Ile de France – vous verrez plus tard l’impact de cette information–) et va jusqu’à Pontoise (département 95, donc dans l’Ile de France).
    – à Valmondois, charmante localité du Val d’Oise, se trouve une bifurcation : une partie va vers Pontoise, l’autre vers Paris, gare du Nord. Un départ local y est possible pour Paris.
    – des trains partent de Creil ou de Persan
    – je monte à l’Isle-Adam/Parmain, la station juste avant Valmondois (dans le sens Creil-Pontoise)
    Voilà pour l’aspect structurel. Maintenant, pour l’ambiance, voici un peu comment cela se passe sur cette ligne, et quelques anecdotes amusantes (je sais que beaucoup d’autres utilisateurs des transiliens doivent en avoir de similaires, mais cela n’empêche). Je tiens à préciser que je n’ai aucun besoin de mentir ni d’exagérer. Par ailleurs, je souhaite normalement prendre le train que je nommerais le 7h06 (enfin, je souhaite prendre ce train depuis la suppression du 6h52, ma précédente préférence, en décembre 2011 – nous en reparlerons-).
    – le retard est une règle. Alors il est vrai que cela ne fait que 25 ans que je prends cette ligne, et qu’il est encore possible que je vois un jour un train à l’heure, mais pour l’instant, le retard est la règle. C’en est d’ailleurs amusant : en général, le 7h06 est prévu vers 08-09 mais, quand, passé 7h00, il est annoncé à 7h06, c’est le signe d’un retard beaucoup plus important. C’est radical. J’en ai même joué une fois en allant voir le préposé au guichet pour lui demander combien le 7h06 aurait de retard. Il a regardé le panneau et m’a dit qu’il serait à l’heure. Le débutant naïf ! Je lui ai dis qu’il serait en retard , ce à quoi il n’a évidemment pas cru (peut-on croire un seul instant que les usagers sachent quelque chose – NON !). Evidemment, 3 minutes plus tard, l’affichage étant passé à « retardé », je suis retourné au guichet où il a bien du reconnaitre que j’avais raison puis m’a expliqué qu’à Persan ce n’était pas simple de préparer les trains parce que ci, parce que ça. En gros, il y a une petite difficulté bien connue et aucune action (dans le genre commencer 3 minutes plus tôt) n’est faite.
    – on a sur cette ligne des champions en grève. Déjà, quand il y a une grève et que la SNCF annonce un trafic de n%, il faut savoir que sur Creil-Pontoise il ne circule aucun train. 0. Nada. En fait, je pense que c’est du à la contrainte du service minimum : puisqu’il faut faire tourner quelques trains, ils seront tous vers Paris. Après tout, il ne faut pas oublier c’est de la merde sur Creil-Pontoise. Mais bon, je m’y suis fait. C’est même à cause des ces 100% de trains supprimés que j’ai un abonnement : il me permet de prendre le 9507, bus affrété par le Conseil Général (béni soit-il), qui est certes beaucoup plus long que le train, mais qui permet au moins d’arriver.
    Mais ce n’est pas le plus drôle : je vais vous conter une histoire authentique. Il y a quelques années déjà, j’arrive sur le quai, et pas de train pour Pontoise. Absence totale d’annonces (nominal à l’époque), panneaux en mode black-out. Je prends donc un train pour Paris pour descendre à Valmondois où les indications sont souvent meilleures. Et là, sur les portes de la gare, des affiches indiquent qu’il y a une grève. C’était pas dit du tout à l’Isle-Adam ! Le lendemain, en arrivant à l’Isle-Adam, où il n’y a toujours pas de signalisation de problème, je vais demander au guichet si la grève se poursuit. Réponse : « Mais, il n’y a pas de grève ! ». Ben voyons! Train pour Paris, descente à Valmondois et hop : les affiches de grève. C’est fou non : ils peuvent être en grève sans même le savoir ! La suite est pas mal non plus : le lendemain, je remplis le cahier de doléances en indicant qu’il est scandaleux que nous ne soyons pas prévenus des grèves. Vous voulez connaître la réponse ? Attention ! Accrochez-vous : c’est sévère : « Monsieur, il n’y avait pas de train parce qu’il y avait grève ». MAIS JE LE SAIS CRETIN ! Je te reproche de ne pas dire qu’il y a grève, pas qu’il n’y ait pas de train pendant la grève. C’est pas possible ca ! Quel est le QI maximum pour faire partie de ce service ?
    La fois suivante où j’ai rempli le cahier de doléances, j’ai demandé à ce que l’on ne me réponde pas aussi bêtement. Une solution radicale a été trouvée : je n’ai pas eu de réponse. Depuis, je regarde avec compassion les préposés qui me disent : « Remplissez le cahier » et j’essaye de leur faire comprendre la vacuité d’une telle action (et, bizarrement, j’ai rencontré d’autres voyageurs qui ont fait le même constat).
    – En décembre 2011, le train de 6h52 a été supprimé. Un petit papier expliquait alors que cela permettrait d’améliorer la qualité du service, de mieux assurer les correspondances, etc, etc. Evidemment, la fin décembre fut assez catastrophique, mais je le pris assez bien, comme semble-t-il pas mal d’autres voya – oups ! – usagers car nous étions conscients que cela était un fort changement d’habitude. La poursuite de la catastrophe pendant les trois premières semaines de janvier fut moins appréciée et quelques voya – oups ! – usagers essayèrent de le faire comprendre à des agents d’accompagnements, qui dapprés dans leur dignité et la noblesse de leur fonction, rappelèrent aux usagers qu’ils leurs devaient le respect et la politesse, non mais.
    Mais ce n’est pas ce qui est le plus gènant. C’est plutôt que le train de 7h06 a beaucoup plus tendance à être supprimé que l’ex 6h52. Et quand le 6h52 était supprimé, on ne perdait qu’un quart d’heure (le 7h06 après), alors que maintenant il faut attendre 7h36 (enfin, horaire théorique : je rappelle que le pourcentage de trains à l’heure est de 0). Ajouté à cela le comportement des conducteurs. Il en existe 3 :
    + le normal. On a 2 minutes de retard au départ, on aura deux minutes de retard à l’arrivée, donc vers 7h27-28-29 à Saint-Ouen l’Aumone et je peux avoir la correspondance de 7h31
    + le fangio. Lui, on l’aime. Il va tellement vite qu’il nous arrive parfois d’avoir la correspondance d’avant à Saint-Ouen, celle de 7h24 (peut-être parce ce train est un peu en retard alors). Mais surtout, quand le 7h06 a, à l’Isle-Adam-Parmain, un retard important (>=5mn), il le rattrape et la correspondance de 7h31 est possible. Je ne connais pas la cause du Fangio : l’envie de pisser, sa dulcinée qui l’attend à Pontoise, le désir absurde de fournir un service de qualité, mais je crois qu’il n’est pas aimé au sein de son entreprise et qu’il doit être sévèrement chatié après chacun de ses exploits car il est rare.
    + et enfin le troisième, celui qui nous rappelle que les promesses n’engagent que ceux qui y croient : le lambin. Lui, il transforme un retard de 2 minutes en un retard de 5-6 minutes. Est-ce parce qu’il a 2 de tension ? Est-ce parce que la vitesse lui fait peur ? Ou est-ce une directive secrète visant à dégouter l’usager pour qu’il abandonne ce train et que l’on puisse le supprimer, et, à plus longue échéance, fermer la ligne ? Je ne sais pas. Mais, quelle que soit la cause, j’ai l’impression qu’un brin de sadisme est présent aussi car le retard supplémentaire pris est toujours savamment dosé : l’arrivée à Saint-Ouen se fait quand la correspondance part, ce qui remue bien le couteau dans la plaie. Ah, c’est bon….

    Voilà pour les préliminaires. Je pourrais vous en conter d’autres, mais ce n’est pas le but ici : maintenant, venons en à ce qui m’a décidé à écrire : le mois de janvier 2012.
    Il a débuté comme tous les mois de janvier, c’est à dire avec un peu de suppression, beaucoup de gros retards, au point que je n’ai pas eu la correspondance de 7h31 pendant la première semaine (pas la calendaire, mais 5 jours ouvrés). Là, on se dit que c’est normal, et qu’il est dur de reprendre après les fêtes (ce n’est pas parce que je suis capable de le faire que j’exige que les autres le soient). Puis le trafic semble redevenir à peu de chose prés nominal. Jusqu’au jeudi 17 janvier.
    – jeudi 17 janvier, le 7h06 est supprimé : un problème matériel.
    – vendredi 18 janvier, 7h06 supprimé : problème matériel. Là, je me dis qu’il y a une belle casse sur une rame, et heureusement le weekend arrive, ce qui devrait donner du temps pour la réparation.
    – lundi 21 : 7h06 supprimé : problème matériel.
    – mardi 22 : supprimé
    – mercredi 23 : supprimé. Profitant de la demi-heure d’attente gentiment offerte par la SNCF, je demande des détails au guichet. La préposée ne sait pas trop mais, fort serviable, passe un long coup de fil pour avoir des détails. Puis nous explique (un autre usager -je m’y fais- était avec moi). Là encore faut s’accrocher. « Il y a une rame en panne -[Ouais ! j'avais deviné !]et on n’a pas le matériel pour réparer. En plus, on a supprimé les « petits gris », et on ne peut rien faire car la ligne Creil-Pontoise est à cheval entre deux régions. Cela va durer assez longtemps, et cela peut être n’importe quel train qui est supprimé ». Oulala ! Là, sur un tel discours, on se met à douter de tout (le soleil se lève-t-il vraiment à l’Est, PI est-il vraiment transcendental ? Les alexandrins attendent-ils les soldes pour acheter leurs chaussures ?) et on se met à imaginer des choses : la rame en panne est à Epluches, la pièce détaillée est à Creil et ni le traité d’Amsterdam du 2/10/97, ni le traité de Lisbonne du 13/2/2007 n’ont pensé à préciser que l’Ile de France et la Picardie faisaient partie intégrante de l’espace Schengen et que par conséquent le passage des marchandises devaient être simplifié. On s’interroge aussi sur la raison de la suppression des petits gris qui auraient été une solution de secours, puisque qu’il semble que la ligne ait été dotée au strict minimum des nouvelles rames (les bleus-blancs, aux sièges aussi bleus). On prie aussi pour qu’il n’y ait pas une autre avarie, car alors c’est la fermeture de la ligne.
    – jeudi 24. Une idée de génie : au lieu de venir attendre bêtement une demi-heure de trop sur le quai, pourquoi ne regarderais-je pas sur le site. Et hop : le site m’indique joyeusement : « Ligne H : trafic normal ». Bien. Super. Allons-y ! 7h06 : supprimé. Ah. C’est ça ‘trafic normal’. Je suis con ! J’ai oublié que j’étais usager de la ligne Creil-Pontoise, donc de la merde, du bétail, et que l’absence de train est normale !
    – Vendredi 25 : j’y vais par principe. Miracle ! Il n’est pas annulé ! Comme nous l’avait prédit la préposée, cela peut-être n’importe lequel. En plus, le quai est quasiment vide : l’usager de Creil-Pontoise est fragile, il perd vite la foi, il oublie les anciens conseils (« Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage »), bref il désespère de cette ligne. Et j’espère que le retour sera pareil. Bernique ! Le retour 17h35 à Saint-Ouen est supprimé ! Profitant de la demi-heure d’attente gentiment offerte par la SNCF (voilà que je me cite moi-même), je vais au guichet demandé si, des fois, le 18h06 passerait vraiment, ou ce ne serait pas une blague. Elle m’assure que oui. On discute un peu et je sens qu’elle aussi trouve un peu scandaleux ce qui ce passe sur cette ligne. Puis elle ne donne un petit papier édité par Céline SIBERT, directrice de la ligne H, petit papier non encore disponible en gare de l’Isle-Adam/Parmain (il le sera la semaine suivante), le transport se faisant probablement par train. Je résume ce petit papier :
    « Ca se dégrade : nous en sommes conscients
    Le matériel est ancien et souffre des conditions climatiques
    Le parc des trains s’est réduit, un choc survenu le 13 novembre a endommagé une rame. Elle est en cours de réparation. Disponible courant février [je crains personnellement mars]
    Début d’année, départ des ‘petits gris’ car seuil de viabilité. Le Francilien n’est pas autorisé à circuler entre Pontoise et Creil conformément à la réglementation actuelle.
    Nous mettons en place les actions afin de pallier les défauts des trains de votre axe.
    Tout d’abord rapatrier les trames endommagées le plus rapidement au centre de maintenance. Ensuite, celui-ci est totalement mobilisé pour la remise à niveau rapide des portes (défaut majeur du matériel roulant sur l’axe).
    Les équipes de la ligne H sont conscientes que vous vivez une situation difficile. Nous mettons tout en oeuvre pour que cette situation se rétablisse au plus vite.
    SCNF TRANSILIEN VOUS REMERCIE DE VOTRE COMPREHENSION »
    Analyse et questions:
    En 2012, la SNCF, sachant que les petits gris se faisaient bien vieux, a commencé le remplacement par du matériel ancien (les bleus et blancs), matériel ayant un défaut connu sur les portes. Ils en ont mis le minimum, ne prévoyant pas de remplacement pour les cas d’avaries (il existe pourtant d’autres rames du même type, par exemple sur la ligne Pontoise-St Lazare). Pourquoi ?
    Il aurait été intelligent de commencer les réparations des portes en 2012, quand les petits gris étaient encore là. Evidemment non ! On attend la suppression du matériel de secours avant de commencer. Pourquoi ?
    Une rame étant endomagée en novembre et toujours pas réparée deux mois après, il aurait été intelligent de différer un moment la mise au rebut des petits gris. Encore un fois la mauvaise décision est prise (j’insiste : la mauvaise décision) [C'est un peu comme si dans un pays en proie à la famine un membre d'une organisation humanitaire, lors d'une distribution de nourriture, disait : "Non mon petit, tu ne peux pas manger cela : la date limite de consommation est passée depuis hier. Continue à sucer tes doigts et reviens demain, il y aura peut-être quelque chose]. Pourquoi ?
    « Rapatrier les rames endommagées le plus vite possible au centre de maintenance » : comment-ça « les » ? Et il est où ce centre ? A Vladivostok ?
    « Le Francilien n’est pas autorisé à rouler sur l’axe Creil-Pontoise ». Voilà ce que voulait dire la préposée en parlant d’un problème de limite de région. C’est juste une histoire de réglementation. Pourquoi ?
    Un responsable efficace aurait demandé une dérogation provisoire. Des néfles. Pourquoi ?
    Ensuite, qu’est-ce que le Francilien ? Après une longue discussion avec la responsable de la gare de l’Isle-Adam/Parmain, il semblerait que le Francilien soit les nouvelles rames Bombardier (celles sans séparation inter-voitures, avec un éclairage glauque qui donne l’impression d’être sous l’eau et des portes à l’ouverture toute électronique qui décident parfois de rester fermées [Merde ! c'est contagieux !]). Ces nouvelles rames Bombardier ont remplacé les anciennes rames en direction de Paris courant 2012. Mais les rames qui ont été remplacées, ces rames à deux niveaux que je regardais avec désir, que sont-elles devenues ? Etaient-elles plus vieilles que les petits gris, plus vieilles que bleu-blancs aux portes défectueuses et ont-elles été immédiatement détruites ? Ne pourrait-on pas en utiliser pour remplacer les manques de Creil-Pontoise. A moins que ces rames soient aussi des ‘Francilien’, et donc frappées de l’ostracisme réglementaire……
    Et puis, en ce qui concerne la dérogation, elle ne serait pas si choquante que cela. En effet, le train de 7h06 part de Persan/Beaumont, pas de Creil. Il vient donc de la même gare que les trains de Paris, de la même région. Alors comment peut-on justifier de ne pas faire circuler entre Persan et Pontoise les rames à deux niveaux ? C’est inimaginable, et je dois vous prévenir que je doute fort de pouvoir accepter une quelconque justification (je suis entré discuter dans une église de scientologie quand j’étais jeune, et ils ne m’ont pas eu, et j’ai l’impression que les témoins de Jehovah ont renoncé à essayer de me convaincre, j’ai dégouté des vendeurs de cuisine, etc : je suis dur à convaincre).
    Et pour la ‘COMPREHENSION’, il y a longtemps que je n’y arrive plus.
    – Lundi 28 : je refais une recherche sur le site Transilien. Là, je me méfie du « trafic normal » que je sais être mensonger et je cherche autre chose. Et je trouve dans un coin : les 6 prochains trains au départ de votre ligne. Bien. Super : le 7h06 est prévu. J’y vais. 7h06 supprimé. Le soir (celui de la longue discussion où j’ai appris ce que signifiait ‘Francilien’), j’ai eu une nouvelle idée : puisque le site est mensonger, puisque, selon toute vraisemblance il en sera de même pour les numéros sensés fournir des informations trafics (numéros qui sont par ailleurs payants, ce qui est une véritable honte), il me reste une solution : appeler la gare même. Je demande donc au guichet le numéro de la gare. Et la réponse est : « La gare est sur liste rouge. Sinon, on passerait notre temps à répondre au téléphone et on ne pourrait plus s’occuper du guichet ». Donc les équipes de la ligne H, conscientes de notre situation difficile, ne veulent absolument pas nous faciliter l’existence : site mensonger et refus de renseigner l’usager par téléphone. C’est vrai qu’on est de la merde…
    Et, pour rigoler, je pose une question idiote : « J’espère qu’il y aura une contre-partie de la part de la SNCF ! » (cela s’est déjà fait sur d’autres lignes ayant eu de grosses difficultés, du moins cela a été annoncé par des journalistes). Mais la directrice de la gare me ramène vite au bon sens : il n’en n’est pas question.
    – Mardi 29 : il est là !
    – Mercredi 30 : il est là ! C’est une merveille ! Deux fois de suite ! La galère avec ces rames (il fallait que je la fasse – je suis faible) serait-elle finie ? « Grouchy ! »
    – jeudi 31 : « C’était Blucher ! » 7h06 supprimé. Et, « profitant de la demi-heure d’attente gentiment offerte par la SNCF », j’observe le guichet. Effectivement, il y a du travail : des tas de bulletins de retard à fournir. Et là, je pense à ces étudiants qui doivent se faire mal voir au lycée, à ceux qui risquent de perdre leur emploi parce qu’ils sont systématiquement en retard, à ceux qui sont contraints d’utiliser leur voiture alors qu’ils payent pour un transport en commun. Un brin de dégout.
    – vendredi 01 : 7h06 supprimé. Enfin le weekend
    – lundi : 04 : il est là. Enfin, il est prévu pour 7h14 (c’est trop pour avoir la correspondance de 7h31, même pour Fangio). Il y a même une annonce : il circule avec 7 minutes de retard. Cela doit-être mon arithmétique qui est défaillante : j’ai toujours cru que 14 – 6 = 8. Maintenant, comme il est nominal qu’il ne soit jamais à l’heure, on peut comprendre le 7….
    – Mardi 05 : supprimé. Certains commencent à gueuler, les injures sortent : je ne peux leur reprocher car on sent que certains commencent à avoir leur patron sur le dos.
    – Mercredi 06: supprimé. Ca y est, j’attrape la crève (bas la grève) : c’était couru à force de fatigue et d’attente.
    – jeudi 07 : présent.

    Voilà. Je m’arrête ici, mais cela va continuer. Alors il parait que sur le blog on a des réponses, et que parfois même il peut y avoir des tentatives d’actions. Alors je vous préviens, cher blogueur SNCF, si, à la naissance, vous avez reçu le désir d’aider la veuve et l’orphelin, l’usager SNCF et l’opprimé, sachez que c’est un don qui choque [je craque] et que vous risquez fort de vous battre contre des éoliennes (c’était des moulins avant, mais il faut vivre avec son temps), mais j’apprécierai, même si cela se résume simplement à faire que les informations du site soient fiables, à jour, complètes.

    Merci pour votre attention, et bravo à ceux qui sont arrivés ici : quelle persévérance ! Vous êtes dignes d’être un usager de la ligne Creil/Pontoise !

  5. SHEPHERD dit :

    M. Bellechasse : votre message du 5 février : « Je vais faire un billet sur…………. et également sur les raisons des problèmes d’alimentation électrique ».
    Voilà, voilà…………………

    • Frédéric Bellechasse dit :

      Bonjour SHEPHERD,
      j’attends d’avoir les informations précises des services concernés pour rédiger mon billet, cela met un peu de temps mais ne vous inquiétez pas je n’ai pas oublié.
      Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current ye@r *