MaligneH.transilien.com est un blog de SNCF
S'informer

Avec Navigo Easy, le ticket fait ses cartons !

1
Publié le 12/06/2019

Vous ne voyagez pas souvent... Vous prenez vos titres au coup par coup ? Cet article est fait pour vous !

À partir du 12 juin, un nouveau pass emménage dans votre portefeuille : Navigo Easy, une carte sans contact et réutilisable permettant de stocker simultanément plusieurs titres de transports différents. Navigo Easy a pour vocation de remplacer progressivement le ticket magnétique à usage unique.

Quels sont ses avantages ?

Au-delà de l’aspect écologique, avec la réduction des titres à usage unique, il y a d’autres avantages à préférer ce titre :

  • Plus simple d’utilisation, plus fiable et surtout plus pratique. Le pass Navigo Easy permet le chargement, sur un seul support, de plusieurs titres de transports (ticket t+ à l’unité, carnet de tickets tarif plein ou réduit, forfait Navigo jour, tickets OrlyBus et RoissyBus).
  • Non nominatif, Navigo Easy peut ainsi être prêté ou cédé à n’importe quelle autre personne. Notez bien que lors d’un trajet, chaque voyageur doit posséder et avoir validé son pass. De ce fait, plusieurs personnes ne peuvent donc pas voyager simultanément avec le même.
  • Vendu en stations au prix de 2€, il est rechargeable sur les appareils de vente ou aux guichets dans toutes les gares et stations d’Île-de-France.

À qui s’adresse le pass Navigo Easy ?

Le pass Navigo Easy est destiné en priorité aux voyageurs occasionnels et aux touristes de passage qui pourront ainsi circuler plus facilement sur le réseau de transport d’Île-de-France avec un support moderne.

À son lancement, le pass Navigo Easy ne remplace pas tous les tickets en carton. Les billets Origine/Destination pour l’Île-de-France et Paris Visite continueront d’exister au format magnétique. À terme, l’objectif est de néanmoins de passer à une billettique 100% sans contact.

 

Un nouveau pass … et bientôt de nouvelles offres !

Navigo Easy s’intègre dans l’ambitieux programme de modernisation des titres de transport, impulsé par Île-de-France Mobilités depuis 2015 et conduit avec la participation des transporteurs RATP et SNCF, des entreprises de l’organisation Optile et du GIE Comutitres.

Ce programme consiste à imaginer de nouvelles offres de services billettiques, plus flexibles et plus adaptés aux nouvelles tendances de consommation des utilisateurs (achat en ligne, utilisation des smartphones…) et en lien avec le renouvellement des équipements billettiques présents en gares et dans les stations d’Île-de-France (nouveaux portiques et valideurs…).

En 2019, ce programme se concrétise par le lancement du pass Navigo Easy et du service Navigo Liberté + mais également par la possibilité d’acheter et de valider ses titres de transport directement sur son smartphone dès la rentrée.

 

 

Un commentaire pour “Avec Navigo Easy, le ticket fait ses cartons !”

  1. baroPasser au statut dit :

    Juste pour compléter les infos figurant dans ce billet : à l’origine, la disparition de la billetterie magnétique en Île de France était prévue pour 2006-2007, mais le déploiement du passe Navigo a pris beaucoup de retard, notamment en ce qui concerne la carte Orange (Navigo Mensuel et Hebdomadaire), et l’Île de France, qui était à l’origine une pionnière en ce qui concerne la télébillétique (Le prototype du Passe Navigo, qui s’appelait à l’époque « Francile » a été testé dès 1997 par la RATP), a été devancée par d’autres réseaux, qui ont effectué cette transition beaucoup plus rapidement (Par exemple à Reims, le passage à la télébillétique s’est effectué en quelques mois lors de l’inauguration du tram, en 2011).

    La disparition de la billetterie magnétique est un vrai progrès : fini les titres de transports qui se démagnétisent ou qui restent coincés dans les valideurs. Et c’est aussi une page d’un demi-siècle d’histoire des transports franciliens qui se tourne : pour mémoire, les premiers tickets magnétiques sont apparus à la RATP en 1968 et on supplanté totalement en 1973 les poinçonneurs immortalisés par Serge Gainsbourg.

Laisser un commentaire