MaligneH.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Est-il possible de maîtriser la végétation aux abords des voies ?

0
Publié le 10/03/2020

Un arbre qui tombe sur les voies. Mais comment retarde-t-il autant votre train ? Qui se charge de remédier à ce type d'incident ?

En février, vous avez vécu plusieurs journées de perturbations suite à des chutes d’arbres sur les voies. Ce type d’incident ne se maîtrise pas comme on le souhaiterait et, pour que celui-ci soit réglé, cela nécessite du temps et par conséquent, retarde vos trains.

Vous vous posez des questions tout à fait légitimes, j’essaie donc d’y répondre dans ce billet.

DE QUELS OUTILS DISPOSE-T-ON ?

Pour intervenir de façon rapide et traiter la présence de végétation particulièrement envahissante sur les voies, en gares ou hors gares, il existe deux solutions différentes :

  • Le train « désherber » : un train avec un programme de passage annuel sur nos lignes.
    Son rôle est de pulvériser sur les rails des produits désherbants.
  • L’ arrachage manuel ou la coupe mécanique : pour que les équipes puissent intervenir sur les voies en toute sécurité, ces opérations doivent être pratiquées la nuit. Concrètement l’élagage se fait avec une débroussailleuse mécanique placée sur les voies, qui va élaguer tous les arbres proches des voies.

Une attention particulière est accordée aux arbres jugés « dangereux » aux abords des voies. Néanmoins, malgré des visites régulières pour identifier les arbres à élaguer, un arbre qui ne parait pas « dangereux » peut le devenir en cas d’intempéries (exemple avec la tempête Ciara)

Ce programme est déterminé grâce à des tournées de trains équipés dune caméra pour «cartographier» la végétation auquel s’ajoute les demandes éventuelles de riverains, mairies, conducteurs, etc.

Pour limiter les conséquences sur vos déplacements, la majorité des chantiers sont réalisés la nuit.

NOUS AVONS AUSSI BESOIN DE VOUS !

Dans près de la moitié des situations, les arbres sont situés hors des emprises SNCF, soit sur des domaines privés, soit sur le domaine des collectivités territoriales.

Dans ce cas, pour tous les arbres jugés dangereux (trop hauts, trop volumineux et susceptibles de tomber sur les voies ou la caténaire), il faut retrouver les propriétaires. Un courrier de mise en demeure leur est ensuite adressé pour ainsi qu’ils fassent le nécessaire.

Si vous avez d’autres questions et si certaines informations ne sont pas claires, n’hésitez pas

 

 

Déposez le premier commentaire sur ce sujet

Laisser un commentaire