MaligneH.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

PROMEVIL : vous connaissez

20
Publié le 26/04/2012

 

 

 

 

 

 

 

Depuis 2009, vous les avez peut-être déjà vus, vêtus d’un gilet rouge dans les gares d’Ermont Eaubonne et d’Epinay Villetaneuse ou dans les trains sur les axes de Persan Beaumont à Epinay villetaneuse et de Monsoult Maffliers à Luzarches. Ceux sont ???  Ceux sont ???

Les 16 agents appartenant à l’association PROMEVIL qui exercent des missions bien distinctes de celles du personnel SNCF et qui assurent quotidiennement la médiation sociale sur la ligne H du lundi au samedi de la manière suivante :

– 2 à 3 équipes mobiles du lundi au vendredi de 08h00 à 20h00.

– 1 équipe mobile le samedi de 12h00 à 20h00.

Particularités : 1 équipe est présente en statique du lundi au vendredi de 11h00 à 19h00 en gare d’Ermont Eaubonne (hors vacances scolaires)

En effet, ils sont chargés de veiller à la tranquillité des voyageurs de la ligne H dans les gares et dans les trains en participant à la qualité de l’ambiance, en étant à l’écoute des clients mais également en relayant des informations de la ligne. Ils rappellent si besoin les règles de courtoisie et de civisme (ne pas fumer dans les trains, ne pas gêner la fermeture des portes… ) afin de garantir le confort de voyage de l’ensemble des clients de la ligne.

Nous avons pour projet le déploiement des agents de médiation sociale sur l »ensemble des axes de la ligne H d’ici 2015 en augmentant sensiblement leurs effectifs.

Vous les avez déjà aperçu ? Avez-vous eu l’occasion d’échanger avec eux ?

20 commentaires pour “PROMEVIL : vous connaissez”

  1. balios dit :

    Bonjour, c’est rassurant d’avoir un présence en plus dans certaines gares

  2. Pierre dit :

    Il en faut beaucoup plus avec des allez/retours plus fréquent à bord des train.
    Comme les voyageurs n’osent plus rien dire face aux incivilités (cigarette, pieds sur les sièges, musique à fond, etc) et bien on a besoin de ces agents de médiation. C’est malheureux mais c’est comme ça.

    • BNC dit :

      Les usagers n’osent plus rien dire, parce qu’on sait comment ça s’est fini à chaque fois qu’un usager a fait une remarque. (Moi le premier j’ai essuyé cette mésaventure, et encore c’était pour des remarques sur des « sacs abandonnés »..Heureusement que je n’ai demandé à personne d’éteindre sa cigarette ou d’enlever les pieds de la banquette..)

      Il faut vraiment des gens habiletés à faire ces remarques, il faut une forme d’autorité légitimée.

  3. jocker95 dit :

    je ne veux pas jouer le rabat joie mais il m’est arrivé plusieurs fois de voir ces agents faire preuve eux meme d’incivilité a bord des trains : pied sur les sieges, cigarette a bord du train . . .
    je ne dit pas que tout ces agents sont comme sa mais il faudrait deja qu’ils respectent les regles elementaire de civisme pour pretexter pouvoir faire un bon travail de mediaition.

  4. dieudon dit :

    Bonjour, c’est bien de mettre des agents de médiation mais ils risquent de se lasser au fil du temps de faire des remarques aux différentes incivilités de certains voyageurs … c’est pourquoi, je pense qu’il faut qu’on leur rajoute d’autres missions plus constructive sinon ils vont être démotivés et ils donneront une image négative de l’entreprise SNCF.

    • Bonjour,
      Dieudon auriez vous des suggestions à faire sur le sujet ?

    • BNC dit :

      Qu’ils soient payés avec un variable significatif sur le taux d’incivilités sur la ligne H. (trop d’incivisme peu d’argent perçu, baisse de l’incivisme bcq d’argent dans les poches)

    • Bonjour BNC,
      Je pense au contraire qu’adopter ce mode de rémunération pourrait inciter les agents PROMEVIL à outrepasser leur droit en vue de gagner plus d’argent.
      Pour un thème comme les incivilités ou la sûreté je pense que ça peut être dangereux de mettre en place ce type de rémunération.
      Bonne journée

    • BNC dit :

      Instaurer des voyageurs mystères qui commettent des actes d’incivisme sous les yeux des agents pour voir comment ils réagissent ?
      (avec compte rendu et debriefing en fin de journée par rapport à la prestation réalisée)

    • Bonjour,
      Cette idée est très intéressante pour la formation et la professionnalisation des équipes, je vais leur soumettre l’idée.
      Merci et bonne journée

    • BNC dit :

      Merci et bonne journée à vous aussi. (je suis preneur de vos retours pour leur opinion sur cette idée)

    • Ok, on fait comme ça.

    • Hallucinant dit :

      Vous jouez avec le feu la ! Imaginez qu’un gros malabar qui a peur de rien s’en prend à un voyageur mystère et l’envoi à l’hôpital !

    • Bonjour,
      Il ne faut quand même pas exagérer, les agents ont un code de déontologie et sont encadrés par la loi dans l’exercice de leur fonction.
      Ils font également tout cela dans le cadre du respect des règles liées aux attitudes de service.
      Bonne journée

    • Hallucinant dit :

      Je me suis mal expliqué. Je ne parlais pas des agents Promévil. Ils manquerait plus que ça ! Je parlais d’un voyageur lambda. Par exemple des voyageurs de la ligne D m’ont raconté un jour avoir vu quelqu’un tirer un signal d’alarme sans raison. Un gros malabar qui était voyageur s’est levé, lui a demandé pourquoi il a fait ça, et il a balancé son poing dans la figure. Puis il est retourné s’assoir en disant j’en ai marre de ces petits cons qui s’amusent a tirer le signal d’alarme !

      Imaginez maintenant que ce gros malabar voyage sur la ligne H, et voit un voyageur mystère commettre un acte d’incivilité sous les yeux d’une équipe Promévil. Il n’est pas sensé savoir que cela était pour tester la réaction des agents !

    • BNC dit :

      Bonjour Hallucinant,
      Pour moi, votre point fait partie des risques à considérer pour qui endosserait le rôle de voyageur mystère. (Même si ce risque reste ultra-minime)
      Si cette option était retenue, le voyageur mystère aura une carte d’éligibilité SNCF; et de ce que vous nous racontez, le malabar a quand même pris le temps de demander « Pourquoi le signal d’alarme a été tiré » avant d’asséner le coup de poing. Le voyageur mystère aura dans ce cas le temps de sortir sa carte, et d’expliquer que cela fait partie du cadre de tests d’expérimentation de services Transilien.

  5. MARLHENS Jean-Henri dit :

    Bonjour,

    D’emblée, à quoi servent ces équipes?

    Faire cesser les incivilités, Quand ils en font la remarque (ce qui n’est pas systématique), ils n’attendent même pas de vérifier que l’interpellé(e) obtempère…
    Quand à avoir un rôle de médiation réel, voici ce qui est arrivé à mon fils, le 31 janvier, dans un train où se trouvait l’une de ces équipes.

    Trajet: Domont-Montsoult, en milieu de journée. Une fois les camarades de lycée de mon fils descendus à Bouffémont, un groupe de jeunes adultes et adolescents déjà présents dans le train s’approchent de lui, et 3 d’entre eux s’en détachent pour l’intimider et le racketter. L’équipe Promévil, trop occupée à discuter entre elle (comme d’habitude, au lieu de se répartir dans le train) ne se rend compte de rien.
    Suite à la plainte déposée le jour même en gendarmerie, les enregistrements video-numériques du train (rappel: 54 caméras par rame nouvelle) seront communiquées par la SNCF et confirmeront tout cela.

    Alors; quelle est leur utilité?

    Dans l’espoir d’avoir une réponse, meilleures salutations.

    JH Marlhens

  6. salin dit :

    sur la ligne il faudrait surtout beaucoup plus de présence dans les trains de la police ferroviaire

    • Bonjour,
      Nous essayons d’optimiser la présence de nos équipes sûreté et celle des contrôleurs sur différents créneaux horaires, sur les diverses branches de la ligne H (via la stratégie du partout tout le temps : voir billet du 11 mai 2012)en vue d’être visible des clients (pour les rassurer), lutter contre la fraude et les incivilités mais aussi les renseigner et les informer.
      Bonne journée

  7. Mimi6q dit :

    Pour les croiser régulièrement, je ne les ai jamais vu faire quelque chose d’utile, ils restent en groupe a parler entre eux, parfois en bout de quai ou aux abords des gares… Bref, une belle façon de gaspiller l’argent. Ils ne sont pas assermentés pour contrôler ou mettre des amendes donc ils n’ont aucun pouvoir face à des délinquants. Ca fait bien longtemps que le dialogue ne marche plus avec les délinquants et autres incivilisés. Seule le baton marche, il faudrait plus de police et d’agent de sécurité type SUGE, il n’y a que ça qui rassure les voyageurs et fait obtempérer les délinquants.

Les commentaires sont fermés.