MaligneH.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

L’alerte radio: KEZACO ?

5
Publié le 12/11/2012

Bonjour à toutes et à tous,

Suite à vos nombreux commentaires et remarques, j’ai trouvé utile de revenir sur un processus de sécurité souvent méconnu mais qui a toute son importance, à savoir l’alerte radio.

L’alerte radio est en quelques mots un moyen de stopper les circulations des trains en cas d’urgence. Lors des incidents rencontrés mercredi dernier, ce processus a été utilisé pour sécuriser le périmètre où un danger était signalé.

Qu’est ce que l’alerte radio ?

C’est une alerte émise par un agent de conduite en cas de danger (accident de personnes, problème sur les rails, caténaires, personnes sur les voies, problème matériel, etc.) pemettant de stopper tous les trains susceptibles de rencontrer l’incident. De ce fait, quand un conducteur constate un danger imminent, il appuie sur un bouton qui émet un signal sonore qui est par le régulateur des circulations, tous les postes d’aiguillage et tous les trains sur le canton radio. Lorsqu’il y a un danger, il doit intervenir pour arrêter son train, les trains croisant le sien et prendre immédiatement des mesures de première urgence mais aussi prendre le plus rapidement possible contact avec le Centre Opérationnel de Gestion des Circulations ou le poste d’aiguillage de sa zone.

Pourquoi de telles mesures de sécurité ?

La mise en place de ces mesures de sécurité est nécessaire en cas de danger surtout pour ne pas détériorer la situation et créer de nouveaux risques en assurant que les autres trains ne s’acheminent pas vers l’incident constaté.

A noter :

L’émission du signal d’alerte radio et lumineux reste des possibilités que le conducteur a à sa disposition pour arrêter tous les trains présents sur sa zone. Les autres agents de conduite entendant ou remarquant ces mesures doivent impérativement arrêter d’urgence le train.

J’espère que ces précisions vous permettront de mieux comprendre ce qu’est une alerte radio.

Bonne journée

5 commentaires pour “L’alerte radio: KEZACO ?”

  1. baroPasser au statut dit :

    Je suis tout à fait d’accord qu’il faut prendre des mesures de sécurité lorsque des personnes descendent sur les voies, mais je souhaiterais quand-même que la direction de la ligne H donne son avis sur cette proposition qui a été formulée par un représentant de la FNAUT, afin d’éviter qu’un incident tel que celui qui a affecté l’ensemble des lignes de Paris Nord mercredi dernier ne se reproduise, à savoir de modifier la procédure de sécurité en cas d’alerte radio de telle façon qu’au lieu d’arrêter complètement la circulation des trains, la SNCF demande simplement aux conducteurs des trains qui se trouvent dans le secteur concerné par l’alerte radio de circuler en « Marche à vue » (C’est-à-dire à vitesse très réduite, en se tenant prêt à s’arrêter si nécessaire), comme c’est déjà le cas dans la procédure de sécurité appliquée lorsqu’un passage à niveau est en dérangement.

    • Bonjour Baro,

      Comme je vous l’indiquais ce matin, une enquête interne est actuellement en cours et fera l’objet d’un rapport et d’une expertise pour le ministère des transports. A ce stade, je ne suis ni en mesure ni en capacité de m’exprimer sur ce qui va être émis comme préconisation et c’est également un sujet qui dépasse totalement mon périmètre d’action. A l’issue de ce rapport et des décisions qui seront prises, je pourrai vous en dire plus.
      Bonne journée

  2. JP dit :

    Petites precisions. La proposition de la FNAUT existe déjà. En Ile de France, lorsqu’un train de voyageur percoit l’alerte radio, il s’arrete d’urgence et emet le signal d’alerte lumineux. Le conducteur verifie rapidement que son train n’a aucune anomalie puis il repart en marche a vue jusqu au premier quai rencontre puis il se renseigne aupres de la regulation. C’est d’ailleurs pour cela qu’on demande aux trains de marchandises circulant en Ile de France de degager le premier quai voyageur en marche a vue après perception de l’alerte radio. Le problème est que meme en circulant en marche a vue, il y a des signaux qui ne peuvent pas etre franchis…

  3. micka dit :

    parlez vous des agressions sur cette ligne ?

Les commentaires sont fermés.