MaligneH.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Les coulisses de la perturbation

13
Publié le 21/12/2016

infoVos difficultés d’hier soir s’expliquent et peuvent se comprendre, et pour cela, je vais essayer de recenser les différentes actions et ce qui s’est passé dans les coulisses qui vous semble encore un peu flou.

Alerte radio en gare du Nord

Un conducteur a émit une alerte radio lui permettant de notifier un problème lié à la sécurité ferroviaire. Cette alerte radio implique de manière immédiate l’arrêt de toutes les circulations. Mais pourquoi tout stopper ? La règle primordiale dans le domaine du transport est d’assurer la sécurité de tous et notamment de ceux qui sont transportés.

Dans le cas d’hier, cette alerte à eu un impact sur l’ensemble des voies d’accueil en gare du Nord. Pour les circulations et les trains, il était donc impossible de quitter les quais de Gare du Nord.

Pour faire un lien avec le transport aérien, les procédures sont identiques. Les pilotes dans leurs avions, lorsqu’ils sont au sol, peuvent émettre une alerte de sécurité imposant l’arrêt immédiat de tout mouvement. La régulation réorganise alors les avions en vol en les détournant vers d’autres zones d’atterrissages et même parfois vers d’autres aéroports en maintenant une vigilance toute particulière sur ceux qui ont des difficultés à être détourné.

Pour le ferroviaire, c’est identique car la circulation fonctionne au-delà de l’arrêt des trains en gare du Nord, avec des adaptations là où l’alerte radio a été déclenchée, les mouvements n’étaient plus possibles.

Une vérification impérative de nos équipes

Le message que vous avez eu était « application de mesures de sécurité ». Ce message résume ce que je vous ai expliqué juste au dessus. La sécurité est primordiale et tant que l’on ne connait pas la réelle cause du problème, l’application de l’arrêt des circulations est mis en vigueur et reste la raison principale de ces arrêts.

Ce qui s’est passé hier : le conducteur a vu un arc électrique lors du passage de son train ainsi qu’un choc de toiture. Ne sachant pas quelle était l’origine de ces deux signalements, il était donc préférable de s’arrêter. De plus, au dessus des voies se trouve des ponts sur lequel des objets peuvent tomber et se retrouver sur les voies et/ou les toits des trains. Mais surtout,  aux vues des derniers épisodes concernant les problème électriques, il était indispensable de procéder à des vérifications.

Nos équipes se sont déplacées et n’ont pas constaté de problème sur le train ni sur la caténaire. Et autour du train, rien de « ferroviaire » ne pouvait expliquer ce choc et cet arc électrique.

Pour l’anecdote, lorsque j’étais encore sur la région de Paris gare de l’est, il y a eu un incident du même type au niveau de RER. Une personne jouait à faire tournoyer ses écouteurs filaires. À force de le faire tourner dans tous les sens, les écouteurs ont glissé et se sont retrouvés sur la caténaire…un fil de cuivre, même avec une gaine, devient conducteur d’électricité lorsqu’il touche la caténaire. Cela a donc produit une conduction électrique avec le toit du train et une disjonction de l’installation (une disjonction est le moyen technique de protéger l’installation des sur tension).

Donc après toutes les vérifications de sécurité, les circulations ont pu reprendre avec un cumul de retards important.

Une adaptation du plan de transport

Essayez de vous mettre à la place de celui qui doit réorganiser le plan de transport après un tel arrêt en Gare du Nord. Il doit s’organiser entre les trains qui ne sont pas en gare, des conducteurs a réaffecter sur de nouvelles missions et des choix pour désengorger le bouchon en gare du Nord.

Son métier est-il facile ? Non, c’est un casse tête pour assurer la bonne circulation de tous les voyageurs. Un choix fatidique s’impose : soit je garde le retard accumulé jusqu’à la fin de service, soit j’adapte le plan de transport avec des suppressions pour revenir le plus vite possible à une circulation normale.

Donc oui, des suppressions et modifications de mission peuvent être nécessaires car il faut prendre en compte les possibilités des rames en gares, des conducteurs et des retournements en ligne.

 

L’Information Voyageurs

« Application des mesures de sécurité », également sur Twitter, c’est le message qui vous a été délivré pour expliquer l’adaptation de l’incident. Comme je vous l’expliquer dans le billet L’information voyageur les prémices d’un chantier, l’information en situation perturbée est la plus compliquée car elle explique en une phrase ce que moi j’écris 800 mots.

Le message n’est pas faux en soit, il y a bien une application des mesures de sécurité, mais – oui je sens que vous trépignez à écrire – incompréhensible quand on l’entend.

Être plus explicite, plus clair, donner à chaque voyageur une raison dont il pourra imaginer les conséquences. Et c’est ce que je vous expliquais dans le billet L’information voyageur les prémices d’un chantier, c’est le chantier de 2017, l’évolution de l’information ne sera pas faite en un claquement de doigt. En effet, elle prendra le temps nécessaire à informer le plus précisément possible en un minimum de mot et en vous donnant un maximum d’informations pour que vous puissiez mieux comprendre et vous organiser en conséquent.

Je vous invite, pour ce qui ne l’ont pas déjà fait, à répondre aux deux questionnaires information voyageurs. Ils sont la base de travail de l’évolution de l’information voyageurs.

 

 

 

13 commentaires pour “Les coulisses de la perturbation”

  1. CC40100 dit :

    Bonjour Cedric

    Qu’il soit nécessaire de supprimer certains trains et de modifier des dessertes, pourquoi pas. Par contre il est inadmissible que 3, voire 4 trains consécutifs sur une même liaison soit supprimés. Lorsque c’est l’ensemble du H qui est impacté et non uniquement une branche, la moindre des choses serait de répartir les impacts sur l’ensemble et non systématiquement sacrifier des omnibus Sarcelles ou des St Leu.

    Et un détail: ce sont les terroristes qui détournent les avions. Quand c’est le pilote ou le contrôle qui décide, on parle de déroutement 🙂

    • CédricPasser au statut dit :

      Bonjour CC40100,
      Merci pour cet ajustement du champ lexical aéronautique, mon domaine de compétence reste la riche nomenclature ferroviaire qui me demande parfois un temps de compréhension. Il est vrai que les suppressions consécutives sont dommageables pour les déplacements de tous, un sujet que je vais creuser pour 2017.
      Bonne journée.

  2. LPCTPasser au statut dit :

    Et bien on va dire vivement 2017 alors !
    Pour ma part, j’ai pas cherché à comprendre, je suis parti directement sur saint Lazare hier soir, en lisant tous les commentaires ici, jme dis que j’ai bien fait.

  3. Mica_95Passer au statut dit :

    Pourquoi continuer à ignorer les nombreuses remontées faites sur le bon. La communication en gare, dans les trains et sur les applications est nulle ou pire erronée.
    Exemple: le matin, un train est annulé, pas d’information sur l’application, pas d’affichage sur les écrans en gare, l’info n’apparaît qu’une fois l’heure d’arrivée annoncée, pour des raisons de stats? Ne dites pas que vous n’êtes au courant de l’annulation du train qu’après son passage théorique, encore du mensonge…
    Hier : Pourquoi ne pas faire d’annonce quant au changement de desserte de gare, ce qui a provoqué plus de pb que l’incident lui même, plusieurs personnes n’ont pas prises leur train car pensant que celui-ci été direct (affichage faux, pas d’annonces sonores), quelle excuse pouvez vous trouver pour cela?
    De toute façon, aucune avancée n’a été faire depuis la création du bloc. Où est votre soit disante responsable ? En vacances depuis 1 mois ? Pourquoi la gare de Deuil est fermée depuis 2 jours sans aucune information?
    Pourquoi ne donnez vous pas les chiffres bruts des stats de trains comme demandé par plusieurs ici ?
    En gros, dès qu’une question nécessite une vraie réponse et une action, plus personne, c’est bien ça ?

  4. FabienH2 dit :

    Bonjour Cedric, nous avons tous bien compris que ce « flou generalisé » qui entoure la communication de la SNCF (messages audio superficiels, panneaux d’affichage en gare « debiles » : 1 mn puis 5 minutes, puis 1 minute pour finalement « retardé » :-> presque jamais SUPPRIMÉ) profite finalement à la fois à la SNCF mais aussi au STIF. On pourrait appeler ça des « petits arrangements entre amis ». Pour preuve, vos chiffres hallucinants sur la ponctualité !!! Je serais curieux de connaitre les montants que vous versez REELLEMENT au STIF. La technologie pour communiquer correctement vous la possedez depuis des années, c’est juste la volonté, l’honneté qui vous manque.

  5. Mica_95Passer au statut dit :

    LE VRAI TITRE: LES. COULISSES D’UNE MAUVAISE GESTION ahahahaha

  6. Pandor dit :

    Bonjour Cédric,

    Meilleurs voeux à tous.

    Je ne sais pas où poster mon message puisqu’il n’y a toujours aucun post en tête de blog pour évoquer les différents problèmes rencontrés sur la ligne h. Seul les grosses perturbations entraînent la création d’un post.

    Pouvez-vous m’éclairer sur les deux points suivants :
    – Lundi 2 Janvier : pourquoi le train de 8h07 au départ de Pontoise a-t-il été supprimé ?
    – Mardi 3 Janvier : pourquoi le train de 8h22 au départ de Pontoise a eu près de 10 mn de retard à l’arrivée de Paris Nord.

    Merci par avance de votre réponse.

    • Pandor dit :

      Ma question appelait à une réponse …
      Toujours dans l’attente de cette dernière !

      Merci

    • CédricPasser au statut dit :

      Bonjour Pandor,
      Pour répondre à vos interrogations sur la suppression et le retard des trains que vous avez empruntés, voici ce que j’ai pu obtenir :
      Le train de 8h07 au départ de Pontoise n’a pu assurer son trajet suite à un isolement des suspensions pneumatiques. Pour garantir la sécurité des voyageurs ce train a été retiré du plan de transport et a été acheminé au centre de maintenance avec une limitation de vitesse.
      Quant au retard de +6 minutes à l’arrivée en gare du Nord par le train de 8h22 au départ de Pontoise, c’est une conséquence de l’accident au passage à niveau de Deuil-Montmagny. Les trains n’ont pas pu se rendre sur l’axe Persan-Beaumont par Montsoult-Maffliers et sont donc restés à quai en gare du nord créant un bouchon à l’arrivée en gare. Des mouvements de rames ont été effectués pour fluidifier l’arrivée des trains et l’accueil en gare du Nord.
      Bonne journée.

  7. SHEPHERDPasser au statut dit :

    Juste par curiosité : c’était quoi le retard de ce matin ?
    Rien de dramatique, mais arrivé GdN 8h41 au lieu des .33 ou .34 usuels. (Train 8h11 à Franconville)

    • CC40100 dit :

      oui il devait y avoir un truc aussi sur la branche Sarcelles, le 7h18 à Deuil est resté longtemps annoncé à 4 minutes, puis 1 min affichage clignotant (1min était impossible, on ne voyait pas les phares du train), puis repassé à 3 minutes, et j’ai l’impression qu’il est resté longtemps entre Groslay et Deuil.
      Arrivée à Paris Nord avec 5/6 min de retard, et voie 33 au lieu de 31….

    • CédricPasser au statut dit :

      Bonjour Shepherd,
      Pour répondre à votre curiosité, le retard d’hier matin était dû à un défaut de contrôle sur un appareil d’aiguillage en sortie de voie de gare du Nord.
      Nos agents de la maintenances sont intervenus pour remettre en service le « boitier de commande ». Ce temps de remise en ordre a impacté l’accueil des trains et leur départ en gare. Et par un effet cascade, ce temps d’accueil (de retard) s’est ressenti sur toute la ligne H.
      Bonne journée.

Les commentaires sont fermés.