MaligneH.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Au coeur du technicentre de Joncherolles

0
Publié le 4/09/2019

Fraîchement rentrée de vacances, je vous raconte mon voyage d'été au technicentre de Joncherolles à travers quelques chiffres clés.

L’histoire

Le dépôt de Joncherolles a ouvert en 1934  par la compagnie des chemins de fer du Nord pour entretenir les locomotives à vapeur du « service banlieue ». Depuis 2015, le technicentre gère l’intégralité des rames de banlieue de la région SNCF de Paris-Nord.

Aujourd’hui

Le technicentre est étendu sur 12 hectares et 3 communes : Villetaneuse, Saint-Denis et Epinay.

Au total, 456 agents SNCF entretiennent 172 trains  :

  • 102 pour les lignes H et K
  • 70 pour la ligne D (la moitié du parc du RER D)

170 agents sont dédiés au nettoyage des rames sur une quinzaine de sites.

60 trains sont maintenus en moyenne toutes les 24 heures.

3 niveaux de maintenance sont effectués au technicentre :

  • Des opérations de surveillance réalisées avant, au cours ou à l’arrivée d’une circulation (tests, essais, etc.)
  • Des vérifications, tests, échanges d’équipements rapidement remplaçables pouvant être réalisés dans l’intervalle de deux circulations de la rame
  • Des interventions périodiques préventives déclenchées en fonction des unités d’usage des organes du train (exemple changement d’essieu). Le retrait du service commercial de la rame est nécessaire.

Des opérations de maintenance majeures d’organes des trains franciliens et la modernisation complète des rames sont réalisés au Technicentre de Saint Pierre des Corps.

Déposez le premier commentaire sur ce sujet

Laisser un commentaire