MaligneH.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Tricoter c’est les aider !

6
Publié le 29/01/2021

Mercredi 27 janvier, la ligne K a lancé son opération Trikot solidaire !

En quoi consiste le projet ?

L’idée est d’utiliser le tricot comme moyen de médiation avec un double enjeu : l’aide et l’implication citoyenne pour aider les plus démunis, de même que la distraction et le partage entre les voyageurs.

Le principe est simple

Des kits avec 2 pelotes de laine seront mises à la disposition des voyageurs dans les gares de Crépy-en-Valois, Le Plessis-Belleville, Nanteuil-le-Haudouin, Dammartin-Juilly-Saint-Mard, Mitry-Claye et Aulnay-sous-Bois. Les voyageurs pourront réaliser un beau snood en laine (ou tout autre confection en laine), le temps de leur trajet. Un snood est une écharpe en forme de tube, qui s’enfile par la tête.

Des aiguilles ? C’est pas obligatoire, vous allez tricoter avec vos mains ou vos bras. Si vous préférez tricoter avec des aiguilles évidemment c’est possible aussi 🙂

Pour les débutants ou ceux qui ont besoin d’aide, des tutoriels explicatifs sont mis sur les réseaux sociaux de la ligne K. Connectez-vous sur notre page Twitter @LigneK_SNCF !

Vous avez envie de participer même si vous voyagez plutôt sur la ligne H : des kits de laine sont à votre disposition à la bulle d’accueil de la gare de Paris Nord, vous pourrez également y déposer votre création. Notre association partenaire, la Balade des Lucioles, redistribuera votre snood à une personne démunie.

Merci à tous ceux qui participeront à cet événement solidaire. Votre participation va permettre d’aider quelqu’un dans le besoin cet hiver !

Qu’est-ce-que vous attendez ? Il n’y a plus qu’à essayer !

 

Vous pouvez déjà vous former grâce à ces tutoriels :

 

6 commentaires pour “Tricoter c’est les aider !”

  1. PoloPasser au statut dit :

    Franchement, cette ordure de père noël devrait demander des droits d’auteur.

  2. baroPasser au statut dit :

    …Et ce matin, il en était également question dans Télématin sur France 2, avec interview de la directrice déléguée de la ligne K.

Laisser un commentaire