MaligneH.transilien.com est un blog de SNCF
S'informer

Ligne H Transilien :Retour sur les incidents survenus hier soir.

70
Publié le 8/11/2012

Bonjour à toutes et à tous,

Je tenais à revenir sur les éléments qui ont fait  que le trafic était pertubé en gare du nord hier soir.

En effet, un train RER Mitry-Paris a subi un incident électrique à Sevran (Seine St-Denis) mercredi soir à 17heures 40.

Des voyageurs sont alors, malheureusement, descendus sur les voies ce qui a entrainé l’arrêt automatique des circulations par mesure de sécurité.

La reprise du trafic a été perturbée toute la soirée (en particulier entre 20 heures et 22 heures) du fait de la présence récurrente de voyageurs sur les voies.

Les trains ont été retenus en gare pour permettre une reprise en toute sécurité.

Comme pour chaque perturbation de trafic un service de bus a été mis en place entre Paris et Mitry ou Roissy afin de permettre aux voyageurs de regagner leur domicile.

En fin de soirée la reprise de la circulation a été lente mais progressive. En cliquant ici vous pouvez télécharger le communique de presse réalisé à cet effet.

Bonne journée

70 commentaires pour “Ligne H Transilien :Retour sur les incidents survenus hier soir.”

  1. NicolasFPasser au statut dit :

    M Bellechasse,

    à ce sujet, une remarque. Je suis conscient que les voyageurs n’auraient pas du descendre sur les voies, tout le monde sait pertinemment que c’est dangereux donc que ça va bloquer le trafic… Mais la Sncf comprendra t-elle un jour, que le MANQUE d’information est la cause PRINCIPALE de ce problème, et surtout l’incapacité de la SNCF à informer ces propres salariés sur les quais, et dans les trains puisque la plupart du temps même les conducteurs ne savent pas ce qui se passe… ? Plusieurs fois j’ai été bloqué dans les trains à 100 M d’une gare, c’est énervant mais avoir un conducteur qui nous explique la situation assez souvent ( par ce qu’il est lui même informé de ce qui se passe ), ça change tout et ça évite de rester 45 Minutes dans un train à 100 M d’une gare sans que PERSONNE ne vous explique quoi que ce soit. Le jour ou la SNCF essayera ( je ne dit même pas réussir mais essayer ) de comprendre cela, un grand pas aura été fait, ce blog en est la preuve absolue.

    • Bonjour à toutes et à tous, j’étais présent avec l’ensemble des équipes en gare du nord jusqu’à 3 heures du matin et je peux vous assurer que la prise en charge de l’incident qui a impacté ce RER B allait être réglé quand la situation a dégénéré avec la présence de personnes dans les voies. Du coup, les alertes radios qui ont été enclenchées par les conducteurs pour assurer la sécurisation du périmètre ont arrêté les trains et ont été nombreuses et en cascade. Ceci est obligatoire pour des raisons de sécurité. Ce problème d’occupation des voies à toucher toute la gare du nord et à bloquer tout départ de trains. Il faut noter que la reprise des circulations ne peut se faire que si nous avons l’assurance qu’il n’y a plus personnes dans les voies, ce qui n’a malheureusement pas été le cas avant un bon moment. Lorsque la situation a commencé à s’améliorer, nous avons procédé à l’envoi de trains en marche prudente sur l’ensemble des lignes afin que les conducteurs puissent s’assurer en conduisant leur train lentement qu’il n’y avait personne dans les voies. Il est à noter que 160 clients dans les voies c’est 100000 personnes qui restent à quai.
      Bonne journée

    • gilles dit :

      Vous n’avez pas encore compris que ce blog ça n’est que de la com pour la sncf, arrêtez de « débattre » avec des gens qui ne sont là que pour faire passer des communiqués de presse dans lesquels on nous dit que tout a bien fonctionné lors d’un incident et que tout est de la faute des passagers. Toutes les équipes ont bien fait leur travail tout est bien dans le meilleur des mondes et le monsieur de la communication il est content.

    • Bonjour Gilles,
      Je ne suis pas trop d’accord avec vous car quand notre qualité de service n’est pas au rendez-vous, je suis le premier à la reconnaître. Cependant, je pense que l’on ne peut pas nier les causes extérieures qui imputent la circulation des trains qui transportent 200000 voyageurs/jour sur la ligne H et environ 2,8 millions de voyageurs/jour sur l’ensemble de l’île de France. Je tiens à dire que je comprends tout à fait le mécontentement des clients et clientes qui ont dû attendre longtemps pour rentrer chez eux et qui ont étaient très fortemenent gênés. Mais hier soir nous étions dans le cas où par exemple, un conducteur de voiture circule sur l’autoroute ou le périphérique et que des gens traversent en masse ces routes. Je pense que le premier reflexe du conducteur est de s’arrêter et d’assurer la sécurité des personnes circulant sur ces routes. C’est imagé mais c’est à peu près la procédure sécurité que nous avons dû appliquer pour le bien et la sécurité de tous nos clients. Après tout n’a pas été parfait et je suis conscient que nous avons de nombreux progrès à faire dans divers domaines.
      Bonne journée

    • baroPasser au statut dit :

      Le communiqué de presse indique bien que la cause première de cet incident d’exploitation est une panne de caténaire, donc de la responsabilité entière de la SNCF.

      Lorsqu’un incident d’exploitation se produit sur le réseau Transilien, c’est la cause initiale de l’incident d’exploitation qui doit être prise en compte pour déterminer les responsabilité. Ici, les voyageurs qui sont descendus sur les voies ne sont qu’une conséquence de l’incident provoqué par la panne de caténaire, et non la cause première de cet incident.

      Donc en conclusion, la SNCF est responsable de la pagaille d’hier soir et doit donc en conséquence indemniser les usagers.

    • Sebastien95 dit :

      En considérant que les gens qui traversaient l’autoroute étaient les passagers de la voiture.
      Rejeter la faute sur les usager (lesquels ont éprouvées des difficultés à utiliser le service) n’est pas très honnête.

      Si la communication avait été faite alors les usagers n’auraient pas décidés de la marche à suivre. Ou tout du moins cela aurait diminué cette prise d’initiative.

    • Hallucinant dit :

      Monsieur Bellechasse j’ai regardé les journaux télévisés et écouté la radio. Je suis absolument scandalisé par ce que j’ai entendu. Alors pour la sncf être bloqué 45 minutes dans un train c’est un incident bénin. Non mais je rêve la. Des voyageurs ont dit avoir été bloqué une heure dans le train sans aucune information monsieur Bellechasse, AUCUNE INFO ! Et après on s’étonne que les voyageurs descendent sur les voies. De plus monsieur Bellechasse, un voyageur a dit que le conducteur du train dans lequel il était a dit dans la sono que les voyageurs qui voulaient descendre le pouvaient. Et après ça Cécile Sibert dit que tout ce qui c’est passé c’est à cause des voyageurs qui sont descendu sur les voies. Madame Sibert franchement si vous me lisez avouez que la vous avez fait fort.

    • julian dit :

      Hallucinant etes vous aussi scandalise par vos mensonges.

    • Hallucinant dit :

      Mes mensonges ? Julian je ne fais que répéter ce que j’ai vu et entendu dans les médias. Ce n’est pas des mensonges.

    • Hallucinant dit :

      Monsieur Bellechasse je viens de voir cette vidéo http://www.youtube.com/watch?v=M_bb1fd7WtY et je suis scandalisé. Les voyageurs viennent se renseigner et ont leur ferme la porte au nez. Regardez à la fin de la vidéo. Non mais dit donc les voyageurs ne sont pas des chiens tout de même. C’est quoi ce comportement. Comment voulez-vous que l’on respect le personnel sncf quand celui-ci se permet de faire ça. Monsieur Bellechasse j’exige que ces personnes soient sanctionnées, c’est inadmissible !

    • Elias dit :

      M Bellechasse, est-ce que vous confirmez ceci :

      -seul 160 personnes (en gros) sont descendues sur les voies ,
      -depuis deux trains seulement ?

      Au quel cas, je suis désolé, il y a des procédures trop strictes à la Sncf… Il n’est pas normal d’interrompre totalement les circulations sur PNO si les gens descendent comme ça a été le cas sur la B du côté de Stade de France… Ok au début avec l’alerte radio, mais il faut la lever sur les zones où c’est inutile (en demandant au ADC de rouler en marche à vue bien évidemment, le but n’est pas de tuer les gens qui descendent)…

    • manon dit :

      Je pense la sncf a progresse mais pas sur l’information. pour la sécurité je ne dirai rien car si mon fils prend son train je le confie un peu la sncf et je veux que sa sécurité soit assuré. les retards c’est chiant et fatigant mais bon il y a pire

  2. seb95 dit :

    Mais pourquoi ca impacter les lignes h,k,d ? Si c’est sur la ligne b ?

  3. Elias dit :

    Bonjour M Bellechasse,

    J’aurais voulu savoir si nous pouvions avoir un poil plus de détails sur ces GROS incidents…
    Depuis combien de trains les voyageurs sont-ils descendus sur les voies ?
    Combien de voyageurs en tout sont descendus ? Combien de train étaient immobilisés en pleine voie ?

    Pour reprendre les propos de Nicolas, le manque cruel d’info est des causes principales de descente sur les voies !!! Soit vous former et imposer ceci aux conducteurs, soit vous envoyez des Suge ou de la police aux abords des trains et vous collez des amendes aux personnes qui descendent !!! Outre la fait que c’est dangereux c’est surtout interdit et on comprend pourquoi !

    Meme si vous n’y etes pour rien M Bellechasse, ce communiqué de presse, laissant croire que la circulation a été perturbe de 20h à 22h mais que de toute façon il y a eu des bus est une honte. La circulation a été interrompue jusqu’à 0:30, et aucun bus n’est venue au secours des voyageurs pour Persan (ligne H en général), Creil (TER et RER D)…

    Bien cordialement,

    • Al60Passer au statut dit :

      Je comprends tout à fait que des voyageurs bloqués plusieurs dizaines de minutes dans un train sans clim au soleil descendent sur les voies mais là ça n’était pas le cas !
      Les quelques usagers qui sont sorti du train pour essayer de gagner quelques minutes en rejoignant la gare la plus proche à pied ont bloqué des milliers de voyageurs en ligne (TGV, TER, Intercités, Transilien…) et dans les gares pendant des heures. Et permettez-moi de douter des réelles intentions de ceux qui sont resté à trainer plusieurs heures dans les emprises ferroviaires aux alentours de St Denis…
      L’intervention massive de CRS pour ramasser les voyageurs fauteurs de troubles sur les voies me semble être une solution pour rétablir les circulations au plus vite et dissuader les éventuels récidivistes…
      On peut reprocher à la SNCF l’incident électrique, le manque de réactivité pour l’évacuation ou dépannage du train et les installations radio vétustes qui ne permettent pas de définir facilement d’où vient l’alerte mais certainement pas le comportement dangereux et irresponsable des voyageurs qui ont transformé un incident banal en situation chaotique, et encore moins les agressions verbales et physiques sur des agents qui sont restés au boulot pour informer tant bien que mal les « clients » et leur permettre de rentrer tout de même chez eux.
      Quand à l’information dans les trains, les conducteurs eux-mêmes n’en avaient pas à part qu’il s’agissait d’alertes radio. A partir de là il est impossible d’être plus précis si ce n’est raconter des histoires aux usagers.

      @baro : les circulations des lignes B et K reprenaient progressivement au moment des premières descentes sur les voies… Tout aurait pu se terminer normalement donc.

      PS : J’étais moi même à Paris Nord hier soir.

    • Hallucinant dit :

      AI60 si des voyageurs sont descendus sur les voies, c’est parce qu’ils y ont été invités par les conducteurs. J’ai entendu ça à la radio donc je n’invente pas. Et puis appelé un incident banal un train qui reste bloqué 45 minutes à l’arrêt pour moi c’est plutôt un incident majeur. Quant aux agressions envers le personnel sncf, je vous invite à regarder la fin de cette vidéo http://www.youtube.com/watch?v=M_bb1fd7WtY Cette femme voulait un renseignement ont lui ferme la porte au nez. Elle est bien gentille cette femme, car j’aurai été à sa place ça ne se serait pas passé comme ça. Avant de dire tout le temps que c’est la faute des voyageurs il faudrait mieux balayer devant sa porte.

    • Al60Passer au statut dit :

      C’est vrai que les journalistes relatent toujours de façon très précises et factuelle de genre d’évènement lol !!! Quel conducteur ? Quel train ? à quelle heure ?
      J’ai écrit incident banal car cela n’a concerné qu’une seule ligne pendant moins d’une heure, donc une goutte d’eau par rapport à la situation d’hier soir.
      Et puis quand des agents sont pris à parti par plusieurs voyageurs hystériques pendant 3 heures alors qu’ils ne sont en rien responsables de la situation, on peut comprendre qu’ils finisse par fuir… Ils ont le droit de craquer eux aussi à un moment !

    • Hallucinant dit :

      Je ne sais pas qui est le conducteur de quel train et à quelle heure ça c’est passé, mais ça c’est passé. AI60 un conducteur qui invite ses voyageurs à descendre sur les voies c’est quand même le monde à l’envers non ? C’est comme un policier qui inviterait un cambrioleur à dévaliser une banque. Quant à l’incident même si il ne concernant qu’une ligne, le train est resté bloqué pendant 45 minutes quand même. Ce n’est quand même pas rien. Désolé mais pour moi ça n’a rien de banal. 10 minutes passeraient encore, mais 45 c’est énorme. Je ne remets pas en cause le fait que les agents sncf fuient devant des voyageurs agressifs. Mais regardez bien la vidéo. Ce n’est pas le cas. La femme vient demander un renseignement ont lui ferme la porte au nez. Désolé mais pour moi ça passe pas ça.

    • Hallucinant dit :

      Pardon j’ai oublié de fermer ma balise à la fin de majeur.

    • NicolasFPasser au statut dit :

      @Al60 je pense comme vous, les conducteurs n’étaient pas au courant de la situation les passagers non plus, c’est la que la SNCF est lamentable ! comment voulez vous gérer une foule qui rentre du boulot excédé à qui on ne donne aucune information, à qui personne ne daigne expliquer ce qui se passe et qui se voit rembarrer par les agents SNCF qui n’ont rien d’autre à dire que  » CIRCULEZ, démerdez vous pour rentrer chez vous, il n’y a rien à voir… « . c’est ingérable… tant que la SNCF n’aura pas compris cela on arrivera TOUJOURS à des situations telle que celle d’hier soir…

  4. baroPasser au statut dit :

    Mr Bellechasse,

    Qu’en est-il d’une indemnisation des usagers ? Le communiqué de presse joint à ce post n’en parle pas, alors que cela est une obligation imposée par le STIF à laquelle la SNCF ne peut en aucun cas déroger, surtout car l’incident d’hier soir a une cause qui relève à 100% de la responsabilité de la SNCF.

  5. Hallucinant dit :

    Monsieur Bellechasse, je n’ai pas été impacté par l’incident d’hier, car comme vous le savez je travail que le matin. C’est à la radio ce matin que j’ai appris ce qu’il c’est passé. Je suis d’accord avec Nicolas f et Elias qui dénoncent le manque d’information. D’ordinaire je reçois des alertes par mail et par l’application transilien en cas de perturbations sur la ligne h. Je n’ai absolument rien reçu pour hier ! Le président d’une association d’usagers a dit à la radio que la sncf rejette la responsabilité de la pagaille d’hier sur les usagers qui sont descendus sur les voies. Mais ce président a dit que la responsabilité était avant tout de la sncf et rff qui n’entretiennent pas les installations. Je suis à 200% entièrement d’accord avec ce monsieur. Si la maintenance était correctement faite, l’incident électrique ne serait pas arrivé. Les trains auraient circulé normalement, et personne ne serait descendu sur les voies. Quant au communiqué de presse, il est bien maigre, et en plus contient des propos erronés. Les perturbations ont perduré bien au delà de 22 heures d’après ce que j’ai entendu à la radio. Le communiqué parle de mise en place de bus ce qui est faux. Il y a eu des témoignages de voyageurs qui se disaient livrés à eux même. Ce qu’il c’est passé hier soir est un sérieux avertissement à la sncf et à rff. Il est grand temps qu’ils se remettent en question et arrête de rejeter systématiquement la faute sur les voyageurs. C’est inadmissible !

    • Elias dit :

      +1 🙂 !
      Il va falloir répondre M Bellechasse, il y a des sérieux point d’ombre dans les faits que vous racontez !

      D’avance Merci !

  6. SHEPHERDPasser au statut dit :

    Excellent résumé de Hallucinant.
    J’aimerais savoir si les communicants de la SNCF reçoivent une formation spécifique pour prendre les clients (oui : clients) pour des C..S. Parce que là, c’est quand même du grand art. Ca ne peut pas s’improviser un communiqué pareil. LA-MEN-TA-BLE.

  7. escoam dit :

    J’ai pris connaissance des incidents d’hier et de leurs répercussions seulement ce matin.
    J’ai pris le train de 18h40 en direction de Luzarches et il n’y avait pas l’ombre d’un problème sur la ligne H, ni sur la B et la D que j’avais utilisé juste avant.
    A partir de quelle heure les incidents ont ils commencé?
    Je plains vraiment ceux qui se sont retrouvés coincés en Gare du Nord.
    La SNCF travaille à améliorer sa communication, mais il y a encore du pain sur la planche.

    • Vanessa dit :

      pareil je ne comprends pas comment je suis passée à travers les mailles du filet (tant mieux pour une fois), même trains et même horaire qu’Escoam)

  8. ulixPasser au statut dit :

    Je me rallie aux différents avis exprimés. Aucune alerte sur l’application Transilien mobile concernant cet incident et une communication déplorable. Ce matin, plusieurs lignes étaient encore impactées par les incidents d’hier soir alors dans les médias la SNCF se gargarisait d’un retour à la normale. Comment une entreprise d’une telle envergure peut à ce point pratiquer la désinformation et rejeter l’unique responsabilité sur ses clients ?

  9. SaharaPasser au statut dit :

    Rien vu hier, Frépillon 18h34 (et même un peu en avance) => Paris Nord à peu près à l’heure (19h15)… Pas d’e-mail dans ma boîte…
    Cela dit, j’ai déjà remarqué dans d’autres situations que la sncf fait tout pour rejeter la faute de ses manquements sur ses clients. Et c’est proprement insupportable.

    Si j’avais dû attendre 45 minutes de plus sur un trajet qui dure déjà 1h15 quand tout va bien, il se peut bien que je sois descendue sur les voies aussi, même en ayant conscience du danger, surtout si le quai de la prochaine gare avait été à 100m… 45 minutes à attendre sans information en cette saison, il y a de quoi se flinguer, non ?

    • Al60Passer au statut dit :

      Des centaines de personnes ont attendu plus de 3h dans des trains grâce à des gens comme vous………

    • Hallucinant dit :

      AI60 je vous ai répondu dans un autre message que des conducteurs ont invité les voyageurs a descendre dans les voies. Alors arrêtez de dire que c’est de la faute des voyageurs. C’est marrant cette volonté de toujours rejeter la faute sur les autres. Le jour ou vous allez vous faire arrêté par la police en excès de vitesse vous allez dire que c’est à cause du conducteur qui vous précède ? Lamentable !

    • Amy dit :

      Mon mari était dans un train arrêté en pleine voie.

      Le conducteur n’a pas invité textuellement les gens à descendre sur les voies, mais leur a « laissé » le choix, en indiquant qu’il y avait déjà des personnes sur les voies…
      Ou comment rajouter un peu + de bordel au bordel.

      Autre chose que je lis ici et là, certains voyageurs n’ont pas eu d’information. Visiblement 2 choses sont possibles :
      – soit le conducteur n’informe pas (ce qui est dommage, car même si il dit qu’il ne sait pas ce qui se passe, c’est déjà une information en soit)
      – soit les système de sono ne marche pas… Et on en revient donc au problème de la qualité de la maintenance…

    • julian dit :

      surréaliste vous dites n(importe quoi, j’etais dans le train et ceux sont les clients excédés qui ont tire le signal. Je vous plains M bellechasse avec toute cette mauvaise foi.

    • Hallucinant dit :

      Julian lisez ce que Amy a écrit le conducteur a laissé le choix aux voyageurs qui le souhaitaient de descendre sur les voies. Avouez quand même que ce n’est pas normal.

    • Al60Passer au statut dit :

      Euh je ne vois pas le rapport avec un exces de vitesse !!
      ça n’est pas moi qui est descendu sur les voies mais bien les autres usagers pendant que j’attendai sagement mon train en gare. Je ne vois pas en quoi je rejette la faute sur les autres.

    • Hallucinant dit :

      AI60 oubliez l’excès de vitesse. Ce n’était pas un bon exemple. Je voulais dire que vous rejetez la faute du blocage des voies sur les voyageurs qui sont descendus sur les voies. Or ce sont les conducteurs qui leur ont dit de descendre. La faute ne revient pas aux voyageurs mais aux conducteurs.

    • Al60Passer au statut dit :

      Les conducteurs n’auraient JAMAIS incité les usagers à descendre sur les voies avant l’interruption des circulations, ce serait une grave faute de sécurité !
      Si un conducteur a conseillé aux derniers usagers d’un trains de le quitter plusieurs heures après que toutes les circulation soient interrompues et pas près de reprendre (car plusieurs groupes avaient été aperçus à divers endroits) pour rejoindre la gare la plus proche, je ne sais pas si c’est un choix judicieux, mais en tout cas ce n’est pas cela qui à provoqué la paralysie mais bel et bien les voyageurs responsables des alertes radio successives.

    • Hallucinant dit :

      Ben voyons !

    • Al60Passer au statut dit :

      « Ben voyons » c’est une belle argumentation ça !
      C’est en fait vous qui refusez obstinément de reconnaitre la part de responsabilité qui est pourtant indéniable d’un certain nombre d’usagers dans ces perturbations et rejetez la faute sur les conducteurs.

    • Hallucinant dit :

      Vous vous trompez AI60, j’accepte d’ailleurs de revoir mon jugement. D’accord les voyageurs n’auraient pas dût descendre. Mais on m’enlèvera pas de l’idée que certains conducteurs ont commis des fautes. On ne laisse pas les voyageurs de son train 1 heure sans info. Quant à conseiller à ses voyageurs de descendre, même si c’est après plusieurs heures de paralysie, même si il y a déjà des gens sur la voie ça ne se fait pas. Pour moi c’est une faute grave. Le tort est partagé.

  10. Vieux ratPasser au statut dit :

    Tout à fait. Quand on se retrouve bloqué dans un train dans le noir et sans la moindre information durant plus d’une heure, quand personne (police, agents de la SUGE) ne vient vous évacuer dans un délai raisonnable, quand on est au bord du malaise ou prêt à se pisser dessus, il ne faut surtout pas chercher à regagner la gare la plus proche. Il faut patienter, éventuellement toute la nuit (comme les voyageurs du RER D à Gare de Lyon le jeudi 8 octobre 2009), jusqu’à ce que les responsables de la SNCF viennent vous secourir…

    Et il est bien évident que les voyageurs sont totalement responsables des multiples défaillances de l’infrastructure. Ni la SNCF, ni RFF, ni le STIF, ni bien entendu les gouvernements successifs ne portent la moindre responsabilité, par exemple pour les trente ans de sous-investissement chronique qui expliquent en bonne partie ces incidents.
    Si des alertes radio paralysent tout un réseau, ce n’est évidemment pas parce que la SNCF n’est pas capable de définir les lieux précis d’un incident, avec marche prudente appliquée sur le tronçon concerné plutôt qu’une interruption totale sur des lignes sans rapport direct, c’est la faute aux voyageurs.

    Mais rassurez-vous : les politiques qui ne voteront pas de financement d’une mise à niveau de l’infrastructure, parce qu’ils préfèrent verser l’argent des français aux banques, réclameront une enquête l’air consterné ; le patron de la SNCF se confondra en excuses, et jurera – pour la 20ème fois en quelques années – que ça ne se reproduira plus…

  11. Vanessa dit :

    Une petite remarque Mr Bellechasse.
    Je pense sincèrement que le manque d’information est en cause dans cette pagaille.
    Serait ce trop demander même quand le conducteur du train n’a pas d’info d’au moins faire une annonce indiquant qu’il n’a pas d’info ? Je pense que deja en tant qu’usager je serais plus à même de contenir ma colère et au moins ne pas la reporter sur le conducteur qui subit également la situation.

    • Bonjour Vanessa,
      Je comprends tout à fait votre mécontentement et je suis conscient que nous avons des efforts à faire à ce sujet. La mise en place du Centre d’Information Voyageurs le 01 septembre dernier permettra et aidera à optimiser la qualité de l’information que l’on vous communique.
      Bonne journée

    • Hallucinant dit :

      Monsieur Bellechasse, ce centre d’information a été mis en place il y a 2 mois. Donc il est opérationnel. Vu comment ça c’est passé mercredi je n’ai pas l’impression que ce centre ait beaucoup d’utilité.

      Par ailleurs je vous relance pour cette vidéo monsieur Bellechasse http://www.youtube.com/watch?v=M_bb1fd7WtY et notamment ce qu’il c’est passé avec les usagers. Des sanctions doivent être prise envers le personnel présent dans ce local pour leur comportement inacceptable.

    • Amy dit :

      Il s’est peut être trompé : c’était 1er septembre prochain et pas dernier.
      🙂

      Mais il est vrai que j’ai lu 2 fois la phrase pour être sûr d’avoir bien lu. Peut-être que vous (M. Bellechasse) pourriez nous expliqué pourquoi sa mise en place est si longue?

    • Bonjour Amy, vous pouvez lire sur le Blog les indications communiquées sur la mise en place du Centre d’Information Voyageurs à Paris Nord. ELle comporte les tenants et aboutissants de cette démarche.
      http://maligneh.transilien.com/2012/10/04/la-ligne-h-modernise-linformation-voyageurs-avec-le-civ/#more-5242
      http://maligneh.transilien.com/2012/10/11/les-coulisses-de-linformation-voyageurs-sur-la-ligne-h-cest-pour-bientot/
      http://maligneh.transilien.com/2012/09/17/un-centre-dinformation-voyageurs-sur-la-ligne-h/
      Bonne journée à vous

    • baroPasser au statut dit :

      Personnellement, je suis du même avis que les associations d’usagers, à savoir qu’il faudrait revoir les procédures de sécurité en cas de présence humaine sur les voies.

      Interrogé hier soir au journal de France 2, un responsable de la FNAUT Ile de France indiquait qu’il fallait que la SNCF renonce à la procédure qui vise à bloquer complètement la circulation dès lors que la présence de personnes sur les voies est détectée, et qu’elle mette en place une nouvelle procédure qui prévoie le maintien de la circulation des trains, mais avec obligation pour les conducteurs de circuler à vitesse réduite, en « marche à vue » (Donc une procédure similaire à celle que vous appliquez en cas de dysfonctionnement d’un passage à niveau). L’avantage de cette nouvelle procédure, c’est que les trains ne seraient plus bloqués en pleine voie, comme cela s’est produit mercredi soir. Par contre, il est évident qu’il y aurait quand-même des retards puisque les trains circuleraient dans ce cas à vitesse réduite.

  12. Hallucinant dit :

    Voici ce que j’ai lu sur un autre site

    Bonjour,
    Je ne suis pas d’accord avec train train. Je suis conducteur et je rentrais chez moi en simple voyageur. J’ai pris place dans la cabine.
    L’incident s’est passé à Mitry. La gestion a été catastrophique. Aucune info à la radio sol train. Difficile alors pour les conducteurs de donner des informations précises aux voyageurs. Aucune autorisation de pouvoir faire circuler les trains sur la branche Roissy alors que seule la branche Aulnay Mitry était impactée !! Hallucinant…
    Les gens qui ont raté leur avion, billets non remboursables, etc. Pfff…
    Oui les gens sont descendus dans les voies mais après avoir attendu plus de 2h, c’est compréhensible. Je trouve au contraire qu’ils ont été patients.
    Ne rejetons pas la faute sur les voyageurs. Leurs comportements n’est que la conséquence d’une gestion catastrophique au sein de la régulation. Quelle incompétence là haut. J’ai honte.

    Gestion catastrophique de la régulation, incompétence, ce sont des choses que j’ai dit à plusieurs reprises sur ce blog. Mais on m’a répondu que je n’étais qu’un voyageur et que je ne connaissais pas l’envers du décor. Cette fois-ci c’est un conducteur lui même qui le dit, donc quelqu’un qui connait l’envers du décor et qui sait de quoi il parle. Cela confirme donc bien ce que je disais. Monsieur Bellechasse auriez-vous les coordonnées de madame Sibert s’il vous plait ? J’ai beaucoup de chose à lui dire.

    • NicolasFPasser au statut dit :

      Le numéro que vous demandez préfère accuser les voyageurs plutôt que de se remettre en question, un peut comme M Marin en son temps

    • baroPasser au statut dit :

      La nouvelle directrice de la ligne H, Mme Sivert, que j’ai vu hier dans le reportage sur l’incident, dans le journal de 20h de France 2, a elle-aussi refusé de reconnaître que la SNCF était entièrement responsable de l’incident. Ceci comme à chaque fois qu’il y a un gros pépin sur la ligne H, et ceci également pour éviter d’avoir à rembourser les usagers, alors que le contrat d’objectif STIF-SNCF rend obligatoire cette indemnisation, dès lors que la responsabilité de la SNCF est engagée.

    • Amy dit :

      On peut peut être cité le site cité par Hallucinant :
      http://www.blogencommun.fr/2012-11-cauchemar-sur-le-rer-b/

      Certains échanges y sont aussi intéressants…

  13. Al60Passer au statut dit :

    Vous parlez d’information mais quelles information exactement ?
    L’information « circulation interrompue suite à la présence sur les voies » tournait en boucle à Paris Nord pendant toute la soirée.
    Impossible d’être plus précis puisque la SNCF ne peut pas savoir à l’avance quand ces toutes personnes errantes auront quitté les voies.
    Suicides et personnes sur les voies : les principaux fléaux du chemin de fer en IDF.

  14. Hallucinant dit :

    Oui AI60 dans les gares ils y a eu de l’info, mais dans les trains certains sont resté plus d’une heure sans info.

  15. technicentre dit :

    Je viens de lire les réponses précédentes…
    J’ai plus de 31 ans de SNCF.
    Je suis effaré des réponses que je viens de lire ci-dessus…
    Il y a eu un incident caténaire impactant la circulation des trains sur le RER B… Pour certains interlocuteurs, sans rien savoir de cet accident, disent que c’est de la faute impardonnable de la SNCF… Possible, mais même nous, en interne, nous ne savons pas de quoi il retourne, plusieurs jours après l’incident…
    Par contre, comment ces personnes expliquent le fait que certains se croient autorisés de descendre, ce qui bloque tout le système?
    Est-ce qu’au bout de 2 minutes de retard (temps moyen d’ouverture frauduleuse des portes en cas d’arrêt maintenant) d’un avion à haute altitude, ces personnes se précipitent vers les portes et les ouvrent?
    Autre chose, même muni de gilet haute visibilité et avec une connaissance du terrain, je ne me permets pas de passer par les voies, même sur une courte distance… A chaque fois, on récupère des personnes à mobilité amoindrie ou des personnes avec enfant en poussette qui ne pourrait pas esquiver le moindre choc. A chaque fois, lorsqu’on explique les dangers encourus aux personnes se promenant sur les voies, celles-ci nous rient au nez… On y connait rien… Pour être intervenu pas mal de fois APRES un choc, il ne vaut mieux pas qu’on leur réponde… Nous aussi nous avons un devoir de réserve…
    Il n’y a pas de circulation d’infos et le conducteur sait lui mais ne veut rien dire… Ben non, lui non plus ne sait rien mais il a en charge les voyageurs de son train… Il doit donc veiller à leur sécurité…
    Je propose un truc aux râleurs toujours bloqués dans les trains… Aidez-nous à trouver un moyen de faire passer les bons messages au bon moment, aux bonnes personnes, pour que l’arrêt du train soit la plus courte possible…
    Au fait, nous aussi on prend le train et il nous arrive aussi de nous retrouver bloqués dans les trains… Sauf que nous, on descend jamais…

    • Al60Passer au statut dit :

      En fait Technicentre, il n’y a pas que les cheminots qui ne descendent jamais d’un train bloqué : aucun client Intercités, TER, TGV, Thalys, Eurostar n’est descendu les les voies pendant cet incident. Comme quoi cela est possible même pour un voyageur « lambda ».
      C’est comme ceux que l’on voit péter un câble et s’acharner contre les agents, certains trouvent cela compréhensible sur ce blog mais pourtant l’immense majorité des « naufragés », qui est dans le même situation, parvient à garder son calme… Bref la patience et le bon sens ne sont pas partagés par tous, et la SNCF ne peut pas à elle seule lutter contre la société du « tout tout de suite », l’individualisme voir les problèmes psychiatriques de certains et ne peut pas non plus être responsables des problèmes que l’humeur des usagers qui arrivent déjà excités en gare…

    • Al60Passer au statut dit :

      lire « et ne peut pas non plus être tenue pour responsable de l’humeur de certains usagers qui arrivent déjà excités en gare ».

    • ulixPasser au statut dit :

      Technicentre, je suis assez étonnée du ton que vous employez. Je suis d’accord avec vous sur le danger de descendre sur les voies etc. D’ailleurs personnllement, je ne le ferai pas. Seulement, concernant l’incidet qui nous préoccupe, il ne semble pas que les portes aient été ouvertes au bout de 2 minutes … et surtout vous dites : « Je propose un truc aux râleurs toujours bloqués dans les trains… Aidez-nous à trouver un moyen de faire passer les bons messages au bon moment, aux bonnes personnes, pour que l’arrêt du train soit la plus courte possible… ».
      Vous demandez aux voyageurs de vous aider en matière de comunication ? Ne seriez-vous pas capables de trouver vous-mêmes les améiorations à effectuer ? Nous, nous sommes les clients. Nous payons notre voyage et demandons seulement d’arriver à l’heure. Comment pourrions-nous en plus nous immiscer dans votre organisation alors que nous ne maîtrisons pas votre fonctionnement interne ? Si chaque entreprise française raisonnait comme vous, ce serait la ébâcle. Chacun son métier !
      Enfin vous dites :  » nous aussi on prend le train et il nous arrive aussi de nous retrouver bloqués dans les trains… Sauf que nous, on descend jamais… » et alors ceci excuse-t-il cela ?
      Votre ton ainsi que votre façon de vous dédouaner sur les voyageurs m’ouvre les yeux sur la mentalité régnant à la SNCF et me laisse bien perplexe quant à l’avenir et à une éventuelle remise en question.
      Il est grand temps que la Sncf prenne ses responsabilités et reconnaisse qu’elle doit tout mettre en oeuvre pour améliorer sensiblement les conditions de transport ainsi que l’information qui est due en cas de problème. Ce n’est pas en stigmatisant le comportement de certains que les choses vont évoluer favorablement. Le fatalisme dont vous faites preuve et la manière que vous avez de reporter les incidents sur les voyageurs
      ne présage rien de bon pour nous voyageurs qui subissons au quotidien les turpitudes d’un service très perfectible.

    • technicentre dit :

      Ulix, je vous fais remarquer que je ne suis pas la SNCF, même si je suis un cheminot depuis plus de 31 ans…
      J’ai à obéir à un code de déontologie, chose que j’écorne en prenant la parole dans une telle tribune…
      Pourquoi est-ce que je le fais, alors?
      C’est tout simplement parce que j’en ai assez de me faire houspiller par des gens qui ne se rendent même pas compte qu’ils bloquent les efforts qui sont faits tout les jours pour les transporter dans les meilleures conditions possibles…
      Proposer d’associer ces personnes à une réflexion, sur que c’est osé de vouloir intégrer nos usagers à nos actions…
      Je retourne l’argument… Nous vous fermons la porte, ne prêtant aucune attention à vos idées… Pour moi, ce serait là que nous serions en tort et en manque de respect… Moi, j’aime mieux être entendu et écouté, mais je suis peut-être une exception…
      Je reviens sur un point auquel j’ai été confronté dans ma carrière…
      Pour permettre un accès plus facile aux personnes à mobilité amoindrie (c’est à dire des personnes pouvant se débrouiller par elles-même mais plus difficilement que les autres), des bandes podotactyles furent installées dans une gare prototype parisienne… Oui, mais ces bandes, même peu épaisses, se sont révélées être des chausse trappes pour d’autres personnes ayant du mal à les enjamber…
      Plus dingue, on s’est aperçu lors d’une table ronde, qu’il n’y avait pas de « mode d’emploi » pour les non ou mal voyants…
      On avait essayé de réfléchir à tous et à tout, mais ces 2 détails nous avaient échappé…
      Comprenez que l’on ne peut maîtriser toutes les techniques y compris les dernières dans le domaine des technologies de la communication…
      Qui sait si vous ou un autre ne pourriez pas nous apporter une aide
      ou idée que NOUS pourrions essayer de mettre en oeuvre conjointement?
      Moi, je ne le sais pas…
      Si ces messages pouvaient déboucher sur LE système permettant de pouvoir donner des infos, croyez-vous que ça ne ferait pas sauter un bouchon d’incompréhensions entre vous et nous?
      Sur que si chacun faisait son métier, les vaches seraient bien gardées… Moi, mon métier, c’est de vous donner des trains en parfait état de fonctionnement et je m’y attache…
      Mais je ne veux pas que ces trains servent à transporter des vaches…
      En face de moi, j’aime mieux voir des interlocuteurs et leur parler…

    • ulixPasser au statut dit :

      Proposer des solutions, apporter des idées c’est ce que plusieurs font sur ce blog. Résultat : fin de non-recevoir « les voyageurs n’avaient qu’à pas descendre des trains ! ». Voilà les réponses auxquelles nous avons été confrontés. Tout comme vous, je pense que rien ne vaut le dialogue. Mais pour permettre ce dialogue, il faut un minimum d’ouverture. Quand on voit les pseudos explications de la Sncf dans les médias (remettant toute la faute sur les passagers descendus des trains), je doute que ce soit une attitude propice à la communication.
      Je vous rejoins également sur le fait que vous préfériez avoir des interlocuteurs face à vous et non des vaches. Mais je peux vous dire que nous avons souvent l’impression d’être du bétail au regard de nos conditions de transport.
      Enfin, étant d’un naturel optimiste, j’aime penser que cette soirée d’horreur va servir à une réflexion en profondeur afin que cela ne se reproduise pas.

  16. technicentre dit :

    Nous sommes bien d’accord…
    Je jure que je ne suis pas un de ces méchants « cheminotsquifontexprèsdebloquerlespauvresusagersdanslestrains »…
    Nous aussi on aime mieux faire voyager les gens dans les meilleures conditions possibles… C’est notre métier, notre devoir.

  17. Vieux ratPasser au statut dit :

    Et bien Al60 et technicentre, je vous propose un test : on vous enferme dans un MI 79 plein à craquer en heure de pointe où vous serez serrés debout comme des sardines.
    On vous laisse mijoter avec le seul éclairage de secours sur batterie et sans information non pendant 2 minutes, mais pendant 1 h 20 (temps cité par certains conducteurs avant de voir les usagers sur les voies). Et là on en reparle ?

    Quand vous ferez un malaise à force d’être debout, ou aurez une furieuse envie de vous soulager la vessie, le tout bloqué à seulement 300 mètres d’une gare, on verra si vous disserterez encore d’un ton condescendant sur « la société du “tout tout de suite”, l’individualisme voir les problèmes psychiatriques de certains » (sic).

    • Al60Passer au statut dit :

      Bonjour Vieux rat,
      L’expression « problèmes psychiatriques » concernai ceux qui s’en prennent violemment aux agents et non ceux qui sont simplement descendus sur les voies.
      la plupart des trains qui ont été bloqués à partir de 20h45 étaient loins d’êtres bondés, la lumière fonctionnait ainsi que la clim pour ceux qui en sont équipée (et vu la température extérieur il ne devait pas faire trop chaud de toute façon) pourtant les certains voyageurs de ces trains sont descendus.
      Quand à rester debout pendant 1h20, c’est ce que beaucoup de personnes dont moi ont fait à Paris Nord et nous n’en sommes pas morts. Beaucoup d’employés sont contraint de le rester beaucoup plus longtemps dans leurs métiers…

  18. technicentre dit :

    @vieux rat…
    Mais le test de rester dans un train plein à craquer, en heure de pointe, debout serré comme des sardines, cela m’est arrivé et cela m’arrive pas mal de fois encore…
    Mijoter sans information, dans ces conditions, cela m’est arrivé et m’arrive aussi encore, tout comme vous…
    Ce qui me fait marner pour être poli, c’est d’apprendre ensuite que tout était bloqué parce que des petits malins ont cru bon de faire de la marche à pied alors que si ils avaient attendu sagement comme il leur est demandé, tout redémarrait au bout de quelques minutes…
    Malaises, mal êtres, désolé, je pense connaître en étant secouriste depuis 82… Et j’interviens suffisamment souvent pour en voir plus qu’à mon tour…
    Si la marche à pied semble plus efficace que nos petites consignes de sécurité si pénalisantes, moi, je n’ai rien contre… C’est bon pour la santé… Mais que ça ne bloque pas la majorité des autres usagers des transports…
    De là à me souhaiter de faire un tel malaise, j’avoue que je ne peux suivre cet argument…
    Au fait, pour préparer ces trains du quotidien, je me fais une petite moyenne de 5 à 6 km par jour…
    Me soulager la vessie, comme vous dites, bien souvent, c’est après les heures de service, car pas le temps pendant…
    Pour l’histoire des « 2 minutes », c’est une donnée relevée quotidiennement… Et encore, on descend en dessous de ces 2 minutes régulièrement…
    Moi, entre perdre 2 minutes et mettre ma vie en danger, je ne me pose la question…
    Mais sur que je disserte en disant ça…
    Enfin dernier truc… Moi, ça fait 31 ans que je suis debout dans des trains et ils sont bien souvent à l’arrêt…

    • ulixPasser au statut dit :

      Belle technique pour clore toute discussion :
      – dire qu’ on est soi-même resté des heures dans un train bondé quand un voyageur d’en plaint,
      – dire qu’on est secouriste quand un interlocuteur parle de malaises
      – dire qu’on fait 6 km à pieds quand un interlocuteur parle de marcher le long des voies,
      – dire qu’on ne peut pas soulager sa vessie tellement on a du travail quand un voyageur évoque cette possibilté
      pour expliquer la descente des trains
      – enfin dire qu’on travaille debout toute la journée depuis 31 ans !
      Vous vous comportez presque comme un troll sur ce blog. C’est bien dommage alors que plus haut dans la discussion vous proniez le débat …. là la communication est plus que fermée. Et la conclusion de votre réponse reste : « les voyageurs n’avaient aucune raison de descendre des trains puisque ce qu’ils ont subi, je le subis quotidiennement au centuple! »
      C’est assez navrant. Je pensais vraiment pouvoir sur ce blog débattre et essayer de construire des solutions tous ensemble. Mais je m’aperçois qu’il n’est rien.

    • technicentre dit :

      Pardon, je n’étais pas revenu sur ce blog et cette discussion depuis longtemps…
      Sur que je suis un troll à vos yeux lorsque j’essaye de vous expliquer que les problèmes de ce 7 novembre ne furent pas une plaisanterie ce notre côté non plus…
      Nous, cheminots, sommes de toute façon en torts, puisqu’il y a eu retard… Donc, les gentils voyageurs ont eu raison de tout bloquer en allant se promener n’importe où sur les voies…
      Vous ne semblez pas être consciente des risques présentés pour une personne habituée à cotoyer des trains comme moi une promenade sur les voies… Pensez quelqu’un qui va cheminer dans le noir au milieu d’objets alimentés en très haute tension (25 000V) avec des mobiles pouvant débouler à 140km/h, sans bruits préalables et sans prévenir…
      Si vous êtes candidate au suicide, moi, je ne suis pas fanatique d’aller vous rechercher sous un train, même si je le fais trop souvent à mon gout pour éviter que de jeunes collègue aient à le faire…
      Pour clore cette conversation, je serais bien tenté de vous emmener voir passer une rame même à petite vitesse, pour comprendre le pourquoi du comment on est amené à prendre ces mesures… Ou à vous montrer des pièces métalliques explosées par un arc électrique en 25 000 V… Généralement, ça calme les jeunes stagiaires que je reçois en formation…
      Problème, c’est que c’est tellement dangereux que personne ne veut prendre la responsabilité d’y emmener du public, même encadré…
      Faîtes une demande officielle pour essayer une confrontation… Je serais heureux de vous accompagner.

  19. pierre sémard dit :

    Pour résumer.

    Un petit incident sur un caténaire.
    Attente sagement des usagers sans aucune information dans l’inconfort.
    Pour deux trains avec l’accord du conducteur quelques usagers sur les voies.
    11 radios alarmes par les conducteurs qui déclanchent un blocage sur une région.
    Le PC ne sait pas ou sont ces trains en alerte radio.
    Les nombreux trains ne peuvent pas rouler lentement. Par décision sncf.

    Un syndicat n’aurait pas mieux fait pour organiser cette crise.

    • JP dit :

      Ce n’est pas une decision de la SNCF. C’est le règlement qui s’applique a toutes les entreprises qui circulent en France. Ce règlement a ete valide par l’etablisement public de securite ferroviaire (EPSF) c’est a dire l’Etat. Après alerte radio, les conducteurs des trains voyageurs d’Ile de France s’arretent d’urgence, verifient rapidement qu’il n’y a pas de souci sur leur train, avancent en marche a vue jusqu au premier quai et s’arretent pour demander des instructions. Le problème c’est que marche a vue ou pas il y a des signaux de protections qui ne peuvent pas etre franchis sans autorisation.
      Une pagaille comme celle qui est arrivee est malheureux et j’aimerais bien vous y voir. Vous avez un problème sur un gros cable electrique que vous devez changer. Vous ne pouvez pas savoir a l’avance combien de temps ca va vous prendre pour reparer.

    • technicentre dit :

      Je pense qu’on peut expliquer pourquoi une alerte radio couvre plusieurs cantons radio…
      Un jour, un train est entré en collision avec une automobile sur un passage à niveau.
      Alerte radio, tout les trains ont été arrêtés dans le périmètre donné…
      Problème, le conducteur, ayant besoin de secours urgent pour les victimes, a dut retirer cette alerte radio pour pouvoir communiquer…
      A ce moment, un deuxième train rentrant dans le canton radio et n’ayant pas reçu l’ordre d’arrêt immédiat précédant pour cette alerte, est arrivé à pleine vitesse sur le premier accident… Depuis, par sécurité, les cantons radio encadrant sont eux aussi « arrosés »…
      Si tout le monde se retrouve sur les voies, ça bloque donc une bonne partie de la région parisienne…
      ça parait gros pour des non initiés, mais VOTRE et NOTRE sécurité repose sur des règles très strictes et nous ne jouons pas avec…

    • ulixPasser au statut dit :

      Technicentre, je vous invite à relire plus attentivement mes interventions. J’ai dit à plusieurs reprises que je ne serais pas descendue sur les voies. Non je ne suis pas candidate au suicide! En revanche, je suis candidate au débat et à toute discussion constructive et je persiste et je signe : concernant cet incident, toute la faute n’incombe pas aux voyageurs comme vous le sous-entendez, la SNCF a aussi sa part de responsabilité, ne vous en déplaise. Rester bloquée 3h00 sur un quai avec des infos incohérentes prouve largement son incapacité de gestion de crise.

    • Bonjour Technicentre,

      Merci pour ces précisions.
      Bonne journée

  20. usagée outrée dit :

    moi ce que je trouve hallucinant outre le manque d’information c’est l’incapacité à réagir et à proposer des solutions de remplacement rapidement! l’incident à eu lieu aux alentours de 21h30, je suis arrivé a 22h30 à la gare du nord, à 00h tjs rien, alors une question LA SNCF N’AVAIT-ELLE PAS LE TEMPS ENTRE 21H ET 00H DE RÉQUISITIONNER DES BUS PAR EXEMPLE? personnellement je pense que c’est faisable, il faut seulement s’en donner les moyens!plus que faisable cela devrait être une OBLIGATION pour la SNCF de proposer des solutions de remplacement en maximum 1h, 1h30… au bout 3h RIEN! c’est aberrant!! on nous prend pour des vaches à lait… D’autre part croyez vous vraiment que d’envoyer police et sureté SNCF soit une solution…. personnellement je trouve cela très agressif et avilissant (d’autant qu’ils sont loin d’être aimable), chaque fois qu’il y a un pb de train on ne nous envoie pas d’agent pour nous renseigner mais des agents de la sureté SNCF (qui en plus ne savent rien), j’ai franchement l’impression d’être prise pour une délincante! non nous ne sommes pas tous des sauvages! et envoyer ces agents ne fait qu’envenimer les choses, en effet les gens se sentent agressé par cette présence qui en plus n’apporte rien, elle ne fait qu’exacerber cette impression d’être pris pour un con et attiser l’animosité….

Les commentaires sont fermés.