MaligneH.transilien.com est un blog de SNCF
S'informer

Opération lutte anti-fraude en Gare du Nord

12
Publié le 5/11/2015

IMG_8267Dans un précédent article « OPÉRATION : « LUTTE CONTRE LA FRAUDE » EN GARE DE SAINT-DENIS », nous vous annoncions la volonté de continuer nos opérations de lutte anti-fraude.

Mardi 3 novembre de 14h00 à 16h30, sur le périmètre Transilien de la Gare du Nord. Une nouvelle opération de lutte anti-fraude a été organisée en collaboration avec l’ensemble des acteurs de contrôle et de sûreté.

La première opération sur un territoire aussi vaste

L’intégralité de la partie Transilien de Gare du Nord et la gare Magenta (RER E – Éole) ont été contrôlées simultanément. Ce sont, en tout 16 points de contrôle, sur 4 niveaux de gares, qui ont été tenus.

Les voyageurs de 5 lignes SNCF (RER B, D, E et lignes H et K) et de 3 lignes RATP (Métros 2, 4 et 5) ont ainsi été contrôlés.

Une mobilisation avec près de 500 personnes

Tout le personnel de contrôle et de sûreté a été mobilisé et s’est engagé, en inter-métiers et inter-partenaires dans une démarche de sensibilisation et de contrôle pour lutter contre la fraude.

  • Côté SNCF : plus de 150 contrôleurs et 140 agents de la Sûreté Ferroviaire, avec le soutien des agents de la gare au niveau des des  guichets et Contrôle Automatique de Billets et des Automate Rapide Transilien,
  • Coté RATP : Près de 70 contrôleurs et 30 agents de sûreté (GPSR),
  • Effectif Police et Police Régionale des Transports : entre 60 et 70 agents en tenue.

Enfin, une opération historique par ses résultats

Sur deux heures d’opération, 1964 verbalisations et 17000€ d’encaissements immédiats ont été réalisés.

  • Soit pour SNCF : 1404 verbalisations et près de 13000€ encaissés directement sur place !
  • Et pour la RATP : 560 verbalisations et environ 4000€ encaissés,

A ces chiffres viendront s’ajouter les recettes supplémentaires provenant des guichets et automates de vente.

Cette opération, jamais vue auparavant, aura demandé 4 mois de préparation avec les partenaires externes et les équipes internes des 2 régions (Paris Est et Paris Nord)

Un résultat encourageant

Photo1Cette opération confirme le dynamisme de lutte anti-fraude active et la volonté de se réapproprier ces espaces. Une opération très appréciée des agents comme des voyageurs et qui nous encourage à poursuivre nos actions.

5 à 7 opérations sont maintenant programmées chaque mois et le travail sur le renforcement de l’herméticité des lignes automatiques de contrôle se poursuit.

Et au-delà des recettes immédiates de ces opérations d’exception, cette dynamique est encouragée par 2 résultats récents :

La baisse continue du taux de fraude sur la gare du Nord qui a perdu 4 points en 1 an et l’augmentation de 10% des validations de billets et Pass’ toujours dans cette même gare.

Retrouver le reportage de l’opération dans le Journal de 20h sur TF1 Replay  : chapitre 8

à lire aussi

Opération : « Lutte contre la fraude » en gare de Saint-Denis

12 commentaires pour “Opération lutte anti-fraude en Gare du Nord”

  1. LPCTPasser au statut dit :

    Il faut féliciter le recours à ce genre d’opération et la renouveler.
    Par contre 4 mois de préparation … c’est la NASA ou quoi !?
    On comprend mieux beaucoup de chose maintenant … 😉

  2. z20944 dit :

    C’est très bien de renouveler cette opération.

    Sur lci il est dit qu’une opération similaire aura lieu la semaine prochaine. En espérant que ce soit en soirée ou les weekend. Car les contrôles uniquement entre 14h et 17h en semaine ne concerne qu’une partie des fraudeurs.

    Cordialement

  3. JerePasser au statut dit :

    Bonne actions 🙂

  4. Mica_95Passer au statut dit :

    Bravo, un secteur où la SNCF est forte, mettez autant d’énergie à servir ceux qui paient leur titre de transport…

  5. Just1 dit :

    Continuez dans cette voie! N’oubliez pas de faire aussi aux heures de pointes, mais je pense que c’est prévue car ce n’était que la première opération et il faut se roder!

  6. CédricPasser au statut dit :

    Bonjour à tous,
    Effectivement, l’objectif est de programmer progressivement les opérations de lutte contre la fraude vers les heures de pointe (matinée/soirée). Mais il faut prendre en compte qu’à ces heures-là, le flux se densifie considérablement, ce qui fait apparaître des inconvénients :
    On ne peut pas voir tout le monde et la perception d’une iniquité dans le traitement des fraudeurs peut-être perçu comme une injustice par les voyageurs.
    Le contrôle génère des interruptions de flux et des « bouchons » qui peuvent devenir dérangeants, voire dangereux pour vous. Faire du contrôle, c’est bien, mais il ne faut pas mettre la sécurité de tous en jeu.
    Bonne journée,

  7. z20944 dit :

    Bonjour,

    Une fois n’est pas coutume, je ne suis pas d’accord avec vous.

    Les contrôles ne doivent pas se concentrer aux heures de pointes, car cela créera des bouchons, et la patience de nous, voyageurs sera mise a bout rapidement.

    Les contrôles doivent être fait de manière à perturbée les voyageurs honnêtes, comme le fait la ratp, à savoir, contrôle en civil qui interceptent uniquement ceux qui sautent les tourniquets, contrôle à une sortie à la fois (avec des agents qui empêchent les retours).

    Les contrôles à 500personnes c’est bien, mais c’est assez limité, car cela mobilise énormément de personnel et ne peut se faire régulièrement.
    Avec ce même nombre d’agents, 5 gares de banlieues consécutives pourraient être bouclées, et la ce serait vraiment efficace.

    Et le redis, il faut des contrôles y compris en soirée et le weekend , la ratp le fait, pourquoi à la sncf les contrôles cessent après 19h?

    Pour moi cela ressemble plus à de la communication qu’une volonté de faire baisser la fraude.

    Il est absolument nécessaire pour moi de diversifier les méthodes de contrôles pour s’adapter à l’affluence, a l’horaire, au type de gare.

    On n’entends plus parler de votre équipe mixte contrôleur/suge qui avait l’air d’être efficace et mobile.

    il faut également penser a fermer vos gares’ comme je ne cesse de vous le rappeler, notamment en gare d’épinay villetaneuse saint Denis pour celles que je fréquente.

    Il faut aussi que vos automates acceptent les billets, car souvent les guichets sont fermes’ et on ne peut pas verbaliser quelqu’un qui n’a pu acheter son billet car on ne lui a pas accepté un moyen de paiement légal.

    Enfin, les contrôles sont acceptés si le service est correct, il n’y a qu’à voir les réactions sur les blogs J et L de voyageurs excédés qui ne supportent pas les contrôles (à juste titre), car le service qui leur est proposé est pourri.
    Parfois il faut savoir être humble et reporter des contrôles prévues lorsque la situation est perturbée ou l’a été les jours précédents.

    Cordialement

  8. bnc dit :

    Entièrement d’accord avec le commentaire de z20944.
    Pourquoi vous cessez le travail le soir (ou alors au compte goutte) ? Et aussi réduisez considérablement les contrôles le week-end ?
    Mais en +, pourquoi ne pas laisser une équipe en permanence à Gare du Nord, mais qui changerait de position ?

    Pour finir, pouvez vous m’expliquer le rôle de la police ferroviaire ? Il y a bien des contrôles qui se font SANS EUX, alors pourquoi on a besoin d’eux en aussi grand nombre ? Je sais, vous allez dire c’est pour vérifier les identités; mais alors les contrôles qui se font sans eux, sont tous complètement foireux ? Pourquoi ne pas intégrer systématiquement un mec de la police ferroviaire aux équipes de contrôle (et qui est aussi contrôleur par la même occasion) ?

  9. CédricPasser au statut dit :

    Bonjour Z20944 et bnc,

    Donner votre avis fait avancer le débat et cela nous permet d’avoir un angle de vue différent et une expérience vécue par d’autres.
    Concernant les opérations « coups de poing », nous essayons de les rapprocher des heures de pointe mais sans oublier que toutes les heures de la journée sont des moments où la fraude existe. Oui, le contrôle peut agacer, surtout si la circulation des trains n’est pas au rendez-vous mais il reste important d’en faire en prenant en compte les aléas de la production.
    Le contrôle et les interventions en civil seront possible à très court terme pour nos agents de la sûreté ferroviaire. De plus, l’assermentation sera proposée et déployée à l’ensemble des agents des gares.

    Pour cette opération, 140 agents de la sûreté ferroviaire et 150 agents commerciaux, avec une participation de la Police Nationale, étaient en place sur les nombreux points de contrôle. Il est possible de décliner cet effectif sur d’autres gares et des opérations ont été faites dans ce sens dont la dernière en gare de St Denis (Ligne D et H) sur 3 jours. Je pense que notre responsable sûreté a dans son agenda d’autres dates et moments où il prévoit des contrôles renforcés. Pour les contrôles quotidiens, les équipes en font, tous les jours, soir et weekend sur l’ensemble du réseau des lignes H, B, D et K.

    Je suis d’accord avec vous, il faut diversifier les méthodes de contrôle et surtout, il faut Surprendre et Répéter nos opérations « coup de poing ». Les équipes mixtes existent toujours et, avec l’assermentation des agents de gare, nous allons avoir de nouvelles possibilités de contrôle. Mais le métier de nos agents ferroviaire ne reste pas concentré sur le contrôle. Ils sont aussi présents pour assurer la sécurité de tous. Les incivilités, le vandalisme, le vol, les agressions font aussi partie de leurs missions quotidiennes. Quand nous faisons des équipes mixes Sûreté/Commerciaux, cela permet d’assurer un contrôle mais aussi de pouvoir identifier les agresseurs, voleurs et autres personnes qui sévissent dans le train et qui troublent la tranquillité de tous.

    Les gares sont fermées après le dernier train et ouvertes avant le premier train. Lors de la Marche Exploratoire en gare de Saint Denis, nous avons pu voir que la partie accueil et salle des pas perdus était fermée après le dernier train et qu’il y a la possibilité de traverser la gare par le local de sécurité.
    De plus, nous avons pu parler de l’automate de vente (côté SUD) qui aujourd’hui n’accepte que les CB. Et pour cause, il a été vandalisé un grand nombre de fois pour récupérer le monnayeur. Depuis que cet automate ne fait que CB, il n’est plus vandalisé.
    Par contre, là où je vous rejoins, c’est que si vous avez une gare sans moyen d’achat de billet, il est possible de le faire remonter auprès de nos agents de contrôle. Et si vous vous faites verbaliser, une réclamation de remboursement est possible auprès du Centre de Relation Client. Bien-sûr, ils feront une vérification de l’indisponibilité des installations avant de procéder au remboursement.

    J’espère avoir pu répondre à vos questions et n’hésitez pas à me faire part de vos idées en matière de contrôle et de sensibilisation à l’incivilité.

    Bonne journée,

  10. SHEPHERDPasser au statut dit :

    Est ce que cela ne choque personne cette annonce de la Direction des Transports Publics ?
    « Transports en commun gratuits dimanche et lundi »
    Et bien non : tous les couillons qui bossent (dont je fais partie) et payent leur Navigo mensuellement ou annuellement ne voyageront pas gratuitement ! !

  11. SHEPHERDPasser au statut dit :

    Merci Cédric, mais je ne me fais pas d’illusion, en effet.
    On ne peut que constater que ce sont les pollueurs et les fraudeurs qui sont favorisés.
    C’est quand même paradoxal ! !

Les commentaires sont fermés.