MaligneH.transilien.com est un blog de SNCF
Le blog est en pause, l'animation reprendra le 3 septembre !
S'informer

Information sur l’incident du mardi 4 juin

12
Publié le 5/06/2019

Retour sur les perturbations de ce mardi 4 juin.

Retrouvez ci-dessous les explications de la Directrice de la ligne.

Madame, Monsieur, chers voyageurs,

Le trafic de vos trains a été très fortement perturbé mardi 4 juin en fin d’après-midi et je souhaitais vous donner des explications sur ce qui s’est passé.

À partir de 17h50, dans le Nord de l’Ile de France, des orages ont provoqué des disjonctions sur les installations d’alimentation électrique des caténaires dans plusieurs zones au niveau d’Epinay et de Gennevilliers. Ces intempéries ont touché plusieurs lignes dont le RER C, les lignes J et L et la ligne K. 

Les circulations sur la ligne H ont été totalement interrompues sur tous les axes, dans les deux sens. Privés de courant, certains trains ont dû être arrêtés en pleine voie, entre les gares d’Ermont Eaubonne et Saint-Denis.

Très vite, des agents de SNCF Réseau ont été dépêchés sur la zone d’Epinay pour évaluer précisément la zone impactée et effectuer les réparations nécessaires.

Notre priorité a été d’évacuer les clients présents dans les trains hors quais. Tous les trains ont pu être évacués en toute sécurité avec l’appui, chaque fois que cela était possible,  des agents mobilisés à bord et dans les gares.

En parallèle, des navettes ferroviaires ont été mises en place entre les gares de Montsoult Maffliers et Luzarches et entre Saint-Leu et Persan Beaumont.

Des bus d’astreinte ont par ailleurs été mis en place pour les clients qui se déplaçaient entre Sarcelles Saint-Brice et Persan Beaumont.

La gare d’Ermont n’a pas pu être desservie en raison de la présence d’un colis suspect en gare.

Nous avons régulièrement informé nos clients des perturbations sur nos canaux habituels : écrans d’information voyageurs, annonces sonores en gare, l’application SNCF, le site transilien.com et notre fil twitter @LigneH_SNCF.

Autour de 22 heures, grâce à une réalimentation partielle de la zone impactée, les circulations ont pu reprendre de manière limitée sur la ligne H.

À partir de 21h50 et jusqu’à la fin de service, 5 trains ont circulé sur l’axe Paris Pontoise, 3 sur l’axe Paris Nord <> Persan Beaumont via Valmondois et 4 sur l’axe Paris Nord <> Montsoult.

Je mesure pleinement les difficultés que vous avez rencontrées mais je tenais à vous assurer de la pleine et entière mobilisation de nos équipes.

Cécile Derville, Directrice Transilien Paris Nord

12 commentaires pour “Information sur l’incident du mardi 4 juin”

  1. vincentPasser au statut dit :

    Comme information à gare du nord on nous disait d’aller prendre la J qui ne circulait pas , que le trafic reprendrait aux alentours de 20h, sans parler de ceux qui étaient dans les trains bloqués sans information car les conducteurs n’en avaient pas plus. Encore une fois une gestion calamiteuse qui se termine par une note d’information  » pleine de mobilisation » .

  2. laurentCPasser au statut dit :

    Pour avoir vécu exactement la même chose, par 30° à l’extérieur, et en ayant échappé à 2 secondes près à la soirée d’hier soir, je sais que sans clim, au bout de 30 minutes, les premiers malaises arrivent. Vos community manager appellent ça de « l’inconfort » mais c’est en fait une urgence médicale (Et mettons de côté les surproblèmes de type phobie, cardiaque et cie). On se retrouve donc serré dans un air chaud et irrespirable. Au bout d’une heure, ce n’est plus tenable. Votre gestion de crise à ce moment là se résume à « N’ouvrez pas les portes pour votre sécurité ». Mais la sécurité est justement d’ouvrir les portes pour pouvoir respirer ! Surtout qu’il n’y a plus de fenêtres ouvrables dans les trains. D’ailleurs, c’est le SEUL moyen de transport que l’on ne peut pas quitter en cas de problèmes, on se retrouve bloqué complètement. Personnellement, je suis devenu phobique : Le train s’arrête 2 minutes entre deux gares, c’est anxiolytique direct. Un immense merci.
    De plus, malgré les malaises, on ne voit aucun service de secours et rien à l’arrivée en gare lorsqu’on décide de partir à pieds, pas de distribution de bouteilles d’eau prévu (Dans mon cas, les agents en panique en ont trouvé quand même à l’arrache).
    Et oui, on part à pieds, oui on bloque les voies, mais, faute de gestion de crise, vous vous attendez à quoi réellement ? Vous pensez vraiment qu’on est stupide au point de rester 4 heures dans un train, sans renouvellement d’oxygène, sans eau, par grosse chaleur ?

    Vous voulez des solutions ?

    – Remettre des fenêtres aux trains.
    – Avoir un générateur de secours pour maintenir la clim.
    – Avoir quelques mini-toboggans gonflables à quelques portes comme sur les avions pour ne pas à attendre d’hypothétiques agents SNCF (Que personne ne voient jamais) pour faire descendre les personnes.
    – Avoir une « rue piétonne » le long des voies pour permettre, en cas de problème, de faire évacuer facilement vos clients.
    – Avoir une locomotive ou je ne sais quoi d’urgence à essence pour tirer/pousser les trains jusqu’aux gares les plus proches.
    – Avoir une vraie gestion de crise à l’arrivée des naufragés en gare (nourriture et boissons)
    – Ne pas faire partir de trains lorsqu’on sait qu’il y a un problème sur la ligne (ça m’est arrivé de partir de Gare du Nord pour s’arrêter 15 minutes à 100 mètres du quai)

    Mais surtout, je vous invite FORTEMENT à vivre l’expérience pour vous rendre compte de la chose. Sûr que des choses seront mises en place la semaine suivante.

    En attendant, aujourd’hui, j’ai acheté un mini-vélo pliable pour combiner vélo/Tram/bus et en finir avec les trains et la ligne H.
    Si vous ne changez rien, bonne chance pour 2024 et les JO !

  3. baroPasser au statut dit :

    Merci pour votre retour, mais vos explications sont incomplètes : hier soir, les perturbations ont débuté dès 16 heures par un incident dans le secteur de St Denis qui a entraîné de fortes perturbations sur l’axe Ermont-Valmondois, et pour lequel je souhaiterais que la SNCF s’explique. Par ailleurs, il y a bien eu des orages, mais ils ont été moins forts que ce qui avait été annoncé par Météo-France (à Taverny, ça a tonné un peu entre 17h30 et 18h00) et ça ne justifie pas une pagaille aussi importante que ce qu’on a subi hier soir.

    Par ailleurs, j’aimerais également que vous nous fassiez un retour sur les retards de 5 à 10 minutes que j’ai constaté en début de pointe sur l’axe Ermont-Valmondois (Le train FOGI de 16h15 est parti de Paris Nord à 16h21 suite à l’ouverture tardive du signal en sortie de voie 35 et il est arrivé à St Leu à 16h50, soit 7 minutes de retard ; le train PERA de 16h23, qui suivait, avait 5 minutes de retard à l’arrivée à Vaucelles).

    Je vous remercie d’avance pour votre réponse.

    • baroPasser au statut dit :

      PS : Et j’aimerais également une explication concernant les perturbations de ce matin. Le train AREV prévu à l’arrivée à Paris Nord à 08h21 a été indûment rendu terminus à Ermont-Eaubonne ; le conducteur a invoqué un soit-disant malaise voyageurs à Epinay-Villetaneuse, mais dans les faits, seul ce train a été impacté ; les autres trains circulant sur l’axe n’ont pas eu de problème et le fil twitter de la ligne H ne mentionne aucune perturbation pour ce matin.

  4. josnyPasser au statut dit :

    OK très bien madame la directrice

    Le remboursement du pass Navigo du mois de mai et de juin pour tous les usagers de la ligne H, on en parle ou pas ?

    Les difficultés de circulation sur cette ligne ne datent pas que du 4 juin 2019, malheureusement.

    Au moins une fois par semaine en heure de pointe il y a toujours des trains en retard ou supprimés sans raisons apparentes alors que sur les autres lignes en partance de la gare du Nord ne rencontrent aucunes difficultés (ex TGV Eurostar Thalys Intercité,etc….).

    Nous sommes la 5ème roue du carrosse de la gare du Nord la ligne « H.S ».

    Un usager en colère.

  5. YeudarPasser au statut dit :

    Bonjour,

    N’ayant pas de compte Twitter, mon compagnon n’a pas pu être informé.
    Il venait de Gennevilliers, a pris un bus pour Ermont.
    Aucune information n’est remontée en alerte sur Transilien (nous avons l’application)
    Par conséquent, toutes les personnes qui essayaient de rejoindre Ermont par tout moyen y sont arrivées pour faire chou blanc….

    Je comprends que vous ne pouvez gérer les intempéries, en revanche vous pourriez mieux informer les usagers !

    Cordialement,

  6. Jay KrazetouPasser au statut dit :

    Bonjour,

    Merci pour ce retour d’information utile afin de mieux comprendre les raisons de nos déboires et détours pour trouver une solution afin de rentrer chez soit.

    Vous faites mention d’agents locaux ( « Tous les trains ont pu être évacués en toute sécurité avec l’appui, chaque fois que cela était possible, des agents mobilisés à bord et dans les gares. » ). Or, la SNCF pratique la politique de tout centraliser en réduisant, voir supprimant, toute notion locale. Le parfait exemple est le centre de Saint-Denis qui doit supplanter nombre de centres locaux qui ont une vision réelle, directe et d’expérience de la zone géographique qu’ils avaient en charge.

    De même, la plupart des agents en gare (d’escale) ont été remplacé par un, dans le meilleur des cas deux, agents itinérants qui ont en charge plusieurs gares. S’en ressent un service non plus local mais régional complètement déconnecté de la réalité pourtant bien locale. En est encore un bon exemple, votre initiative de flash code pour que les clients fassent le travail, pourtant proactif, de détection d’incidents.

    A trop délocaliser, vous reportez l’aspect humain à des centres régionaux ce qui amplifie l’impression inhumaine du traitement des usagers par la SNCF.

    Certes des économies sont à faire, mais ne le sont-ils pas dans d’autres domaines ? Moins de pub (blabla) et plus d’actions (agents locaux) ?

    Les discours politiques stériles amènent à des situations proche de la révolte ou tout du moins du ras le bol (Gilets Jaunes). Tirez les leçons de ce qui se passe autour pour ne pas faire les mêmes erreurs.

    J’affectionne la SNCF (Ferrovipathe), mais j’avoue d’avantage regarder les archives de la SNCF plutôt que les actualités récentes car il n’y a plus rien y avoir. Plus de notion de grande famille cheminote. Plus de notion de service et du plaisir de bien faire. Bref, direction la World Company (cf Guignoles) et bye bye l’entreprise phare d’humains au service d’autres humains.

    Ferroviairement vôtre.
    Jay Krazetou

  7. SaharaPasser au statut dit :

    Notre nouvelle stagiaire n’a pu rentrer chez elle qu’à minuit.
    Départ de Frépillon à 17h50, bloquée à Bessancourt, plus de batterie pour son téléphone, personne à la SNCF n’a été fichu de lui indiquer le bus 95.03 qui passait à 2 pas de la gare et qui lui aurait permis de rentrer sur Paris via le RER A !!!
    Elle a donc attendu jusqu’à ce que quelqu’un propose de prendre 4 personnes dans sa voiture jusqu’à Saint-Lazare…

  8. ClaraMPasser au statut dit :

    Bonjour,

    Je suis totalement d’accord avec LAURENTC.
    J’accepte votre explication mais je ne suis pas d’accord avec le fait que nous ayons attendu plus d’une heure dans le train ligne H, les fenêtres fermées, sans climatisation, sans information. Il y avait des enfants, une femme enceinte, des personnes âgées (et je ne parle qu’en bout de train) malgré les appels d’alerte au conducteur. Nous n’avons eu aucune information, le conducteur ne savait pas quoi nous dire.
    Au bout d’une heure, quelqu’un (ce n’était même pas le conducteur) est venu pour ouvrir à la main toutes les fenêtres. 20 minutes plus tard, le conducteur nous informe qu’il va pouvoir remettre la clim et repartir pour la gare d’Epinay Villetaneuse mais qu’il ne pourra pas aller plus loin… « Bonne nouvelle. Il nous a remis la clim mais nous n’avons pas bougé.
    20 minutes plus tard, il nous informe que nous allons être évacués d’urgence.
    En effet, 15min minutes plus tard, on sort du train, sur les rails. Avec personne pour nous aider à descendre (heureusement que des passagers nous ont aidés), il n’y avait aucune mesure de sécurité, ni de pompiers ou agents SNCF). Nous avons dû marcher sur les rails plus de 2km je crois, pour rejoindre la gare d’Epinay Villetaneuse. Je suis arrivée chez moi à 21h30. Quand je suis partie d’Epinay (car j’ai pu demander à quelqu’un de venir me chercher) certaines personnes attendaient encore un bus !
    La circulation n’a pas été remise à partir de 20h comme soit disant prévue.

    Mercredi 5 mai, idem. Cette fois à cause d’un grave accident voyageur. D’accord, ce n’est pas la même raison, mais nous avons tous eu encore du retard. Nous avons dû nous débrouiller à trouver des correspondances.

    Ce matin, jeudi 6 mai. Des trains H et RER C supprimés et retardés.

    Je paie mon pass Navigo tous les moi pour ça ? A quand le remboursement ?

  9. vincentPasser au statut dit :

    et ce soir on se refait encore un blocage de x heures pour un dysfonctionnement de PAN …….. Vous êtes incapable de faire un entretien continue et efficace des lignes et nous en payons jour après jour les conséquences. Vous dépensez des sommes folles pour communiquer sur le tabac, les fraudeurs,nouvelle tour d’aiguillage etc mais quand c’est pour communiquer sur l’essentiel c’est à dire le transport des usagers là il n’y a plus personne. Posez vous les bonnes questions sur la gestion du service public dont vous avez la charge

  10. Usager95Passer au statut dit :

    Bonjour Madame la directrice,

    Nous donner des explications et vous excuser est la moindre des choses puisque cette semaine a été relativement très très difficile et usant pour nous tous. Certes, les problèmes techniques, les accidents de personnes etc, sont des choses qui arrivent mais bizarrement, pourquoi n’y a t-il pas de solution et alternative lorsque ces problèmes RÉCURRENTS sont analysés et étudiés en interne ? A savoir comprendre le pourquoi du comment et quelle solution. Le BA Ba du management et du design thinking. Il me semble que ces problèmes malencontreux soient-ils ne se sont pas produitent qu’une seule fois? Étant dans la gestion d’entreprise, et ayant une conscience et obligation professionnelle, lorsqu’un problème revient de façon régulière voire quotidienne dans la chaîne il est dans le devoir de tous patron de placer le sujet sur table et de creuser sur les solutions à apporter.
    J’emprunte quotidiennement la ligne H depuis le 23 avril et malheureusement je constate que les plaintes des usagers sur cette ligne ne sont pas sans fondements. Je rappel que les transports ne sont pas gratuits, nous, usagers, payont des abonnements et attendons un service « normal » pour ça, logique! Il y a plusieurs profils clients que vous penalisez a chaque petits retards, petits problèmes, gros problèmes… J’en passe… Des parents qui ont des enfants a récupérer, des salariés qui ont des horaires à respecter, des rendez-vous, des correspondances, on ne peut plus vous faire confiance même en prenant de l’avance. Alors s’il vous plaît c’est bien de s’excuser mais il est mieux de s’interroger et de nous fournir des solutions concrètes et professionnelles à l’image du tarif de vos abonnements Navigo

    Cordialement,

    • vincentPasser au statut dit :

      et on peut rajouter la gestion une fois de plus calamiteuse de vendredi 07 avec les vents qui ont provoqué des chutes d’arbres. mardi il pleut plus de train, vendredi du vent , idem …. Dans les 2 cas l’alerte méteo est lancée en amont mais vous ne prévoyez aucun gestion adéquate pour des interruption que chaque usagers envisagent sans soucis vu la semaine catastrophique. Dès qu’un evenemnt arrive vous ne savez pas gerer les usagers que vous laissez sans solution pour rentrer chez eux ( ou aller au travail pour certains) et bien sûr vous devenez muet sur les réseaux sociaux après avoir afficher moults messagespour de la musique en gare qui ne nous sert à rien

Laisser un commentaire

Le blog est en pause, l'animation reprendra le 3 septembre !