MaligneH.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

La politique sécurité des passages à niveau

0
Publié le 27/10/2020

La semaine dernière nous vous avons expliqué les risques encourus en vous affranchissant des règles de sécurité liées au passage à niveau.

Cette semaine nous souhaitons vous présenter les actions de sécurité menées par SNCF Réseau et ses partenaires.

SNCF Réseau fait de la sécurité sa priorité et développe depuis 15 ans une politique de sécurisation des passages à niveau.

LES ACTIONS MENÉES PAR SNCF RESEAU ET SES PARTENAIRES

 

🔧 Améliorer les passages à niveau

L’amélioration de la sécurité et la maintenance des passages à niveau s’organisent en partenariat avec les collectivités territoriales et l’Etat. Les investissements en terme d’améliorations peuvent être de différents ordres : ajout de feux à diodes, élargissement du flux piéton, reprise de profil; automatisation….

❌ Suppression des passages à niveau

Le ministère chargé des transports a défini un programme de sécurisation national, qui permet d’identifier les passages à niveau dont la suppression ou l’équipement est prioritaire. La liste des PN inscrits à ce programme est actualisée tous les 6 mois.

Les PN qui sont intégrés dans le programme national de sécurisation répondent à l’un des critères suivants : avoir subi plusieurs incidents par an, présenter des trafics routiers et ferroviaires élevés, présenter des caractéristiques spécifiques.

 

C’est le nombre de passages à niveau inscrits au programme de sécurisation national (PSN) en avril 2019.                                 

Ces PN bénéficient d’un financement de 50% de l’Etat pour un projet de suppression ou pour un projet d’aménagement.

 

 

La suppression d’un passage à niveau peut prendre plusieurs années. Elle implique l’engagement des collectivités territoriales concernées, de l’Etat et de SNCF Réseau qui cofinancent les travaux.

Il existe trois façons de supprimer un passage à niveau : en mettant la route en impasse, en déviant la route vers un ouvrage de franchissement déjà existant  et en créant un franchissement dénivelé sous ou par-dessus les voies.

Comme vous le savez, le passage à niveau de Deuil-La-Barre est veillé depuis plusieurs années. Il est désormais inscrit au programme national de sécurisation, et de nombreux aménagements sont à prévoir.

Malgré la prise de mesures de sécurisation au passage à niveau de Deuil-Montmagny (signalisation, feu, élargissement des trottoirs, radars de franchissement, etc.) depuis plusieurs années, le nombre d’incidents reste élevé. Chaque incident entraîne un minimum de 3 heures de perturbations sur le trafic de la ligne H et des TER Paris-Persan-Beaumont-Beauvais.

La suppression de ce passage à niveau est donc impérative et nécessite le rétablissement des liaisons supprimées, la répartition de la circulation sur les deux communes, et la vitalité du quartier de la gare.

SNCF Réseau et ses partenaires ont étudié plusieurs scénarios afin de proposer un projet de rétablissement intégré au mieux dans l’environnement urbain. A la suite des études préliminaires, les aménagements prévus sont :

  • La création d’un nouveau franchissement souterrain de la voie ferrée pour les piétons, vélos et autres circulations douces au niveau du passage à niveau actuel,
  • Le réaménagement de l’espace public libéré,
  • La création d’un nouveau franchissement souterrain de la voie ferrée pour les véhicules, piétons, vélos et autres circulations douces plus au sud,
  • Le réaménagement de la voirie existante et la création de nouvelles voies pour fluidifier la circulation routière.

 

✖ Ne pas créer de nouveaux passages à niveau.

SNCF Réseau évite de créer de nouveaux passages à niveau et a pour objectif de supprimer les passages à niveau répondant à des critères spécifiques (comme celui d’être peu emprunté par exemple) en créant un itinéraire de déviation par un ouvrage existant.

✅ Développer la prévention pour rappeler les règles de bonne conduite à respecter.

SNCF Réseau est à l’origine de la journée pour la sécurité sur les passages à niveau qui, de nationale en 2008, est devenue européenne en 2009, puis mondiale en 2011. Les accidents aux passages à niveau sont causés dans presque tous les cas par un non-respect de la réglementation, soit délibéré, soit à la suite d’un moment d’inattention. La campagne de sensibilisation nationale vise à sensibiliser le grand public au respect du code de la route aux abords des passages à niveau.

💡 Développer la sanction pour les conducteurs routiers par le biais des radars de vitesse et des radars de franchissement aux passages à niveau.

Cette action est conduite par les services de l’Etat, dont la DSR (Délégation à la Sécurité Routière).

  • Radars de vitesse : SNCF Réseau, en accord avec la Délégation de la Sécurité Routière a équipé 41 passages à niveau entre 2009 et 2017.
  • Radars de franchissement : SNCF Réseau a équipé 39 passages à niveau depuis 2012, soit 78 radars.

Le nombre d’infractions constaté est particulièrement élevé sur les passages à niveau avec fort trafic routier et ferroviaire.

Mener des études et des expérimentations pour trouver de nouvelles solutions d’amélioration de la sécurité :

  • équipement de tous les passages à niveau automatiques de feux à diodes pour améliorer la visibilité,
  • installation d’autocollants « barrière cassable » sur l’intérieur des barrières afin d’éviter les collisions mortelles avec des véhicules bloqués sur les voies,
  • mise en place de dalles anti-intrusion qui visent à lutter contre les comportements d’usagers empruntant un passage à niveau et longeant les voies pour rejoindre le quai,
  • installation de pancartes améliorant l’indication de présence de téléphones,
  • mise en place de détecteurs d’obstacles, intégrant une fonction de détection d’un obstacle sur la voie qui peut être heurté par un train, et une fonction d’alerte au conducteur d’un train se dirigeant vers l’obstacle,
  • réalisation d’études de comportement des usagers.

💰 Budget consacré aux passages à niveau 💰 :

 

 

C’est le budget que SNCF Réseau consacre chaque année à la maintenance des passages à niveau.

 

C’est le coût de la suppression d’un passage à niveau pouvant varier en fonction de l’ampleur des travaux à effectuer.

 

51,8 millions d’euros ont été investis en 2018 pour la suppression de PN, 33.3 M€ en 2017 et 23.8 M€ en 2016.

 

21,3 M€ ont été investis en 2018 pour l’amélioration de la sécurité aux PN (16 M€ en 2016 et 15.2 M€ en 2017)

 

 

Rendez-vous la semaine prochaine pour le dernier volet de notre saga qui sera consacré aux actions de sensibilisation et de prévention menées par SNCF Réseau et ses partenaires. 

Déposez le premier commentaire sur ce sujet

Laisser un commentaire